La Sélection Spécial Web du magazine

Les articles de cette sélection présentent un contenu amélioré disponible uniquement sur le site web Entreprise et santé.

CALAIS OPALE BUS

7 jours sur 7 et 365 jours par an, vous trouverez un autobus, de 5 heures à 21 heures, sur Calais, Coquelles, Coulogne, Marck, Blériot-Sangatte et Guînes, soit un bassin de vie de 103 746 habitants et 12 368 hectares. L’autobus sera conduit par l’un des 100 chauffeurs de CALAIS OPALE BUS. Au total, cela représente 5 millions de voyages par an, sur délégation de service public de Transport Urbain du SITAC (Syndicat Intercommunal des Transports de l’Arrondissement de Calais). 6 000 à 7 000 migrants vivent sur le Calaisis.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 02/03/2016

Le travail, entre mal-être et bien-être: 5 notions

Au regard du Code du travail, l’employeur a l’obligation de prendre toute disposition pour préserver la santé mentale du travailleur (Article L 4121). A ce titre, la prévention des risques psychosociaux doit être prise en compte, à l’instar des autres facteurs de risques professionnels. Quand il existe, le CHSCT doit être associé à la démarche. De même les services de santé au travail ont pour mission de conseiller l’employeur et ses salariés tant pour préserver la santé physique que mentale.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 01/03/2016

Plan National Santé Travail 2016-2020 (PNST 3)

SALARIÉS DU PRIVÉ, TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS ET FONCTION PUBLIQUE

Le périmètre du PNST 3 s’ouvre à d’autres formes de travail que le salariat dans une entreprise privée. En effet, il s’adresse aussi au travail indépendant et aux trois versants de la fonction publique : fonction publique d’Etat, collectivité territoriale, fonction publique hospitalière. La « santé au travail » ne concerne pas que les entreprises privées !
(Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social)

h2.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 01/03/2016

Obligation de sécurité de résultat: du nouveau du côté de la jurisprudence

Depuis les arrêtés « Amiante », pris par la Cour de cassation en 2002, l’obligation de sécurité de résultat est entrée dans le droit du travail. En cas de recours pour faute inexcusable, l’entreprise doit alors prendre en charge les frais et indemniser le salarié sur ses fonds propres, en lieu et place de l’assurance maladie. Pour le salarié, le montant de l’indemnisation est supérieur à celui de la Sécurité Sociale, car des préjudices supplémentaires sont pris en compte.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 01/03/2016

PPG AC France

A Moreuil, au sud-est d’Amiens, l’usine PPG AC France réunit 250 collaborateurs sur un site de 9,6 hectares, dont 33 600 m² de locaux. Elle produit 30 000 tonnes de peintures, vernis et laques par an pour les particuliers et les professionnels. De quoi couvrir des milliers de m² de nos façades, murs, bois et métaux en France et en Europe ! L’usine est là depuis 40 ans, grâce à un objectif permanent de performances et d’innovations. Sur le site, un pôle logistique fonctionne pour plusieurs usines du groupe, implantées en France.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Ruche d’entreprises, ruche de santé !

La santé s’est invitée à la ruche d’entreprises de Saint-Pol-sur-Mer, le mardi 23 juin 2015. Le pari n’était pas gagné d’avance. Et pourtant, à certains moments, on faisait la queue devant les stands. Il faut dire que tout était basé sur des échanges individualisés apportés par le CEDEST (Centre pour le Développement Santé au Travail), la Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Flandres (site de Dunkerque) et le réseau PREVAL Littoral Flandres.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

GORGUET SARL

Implantée à Hermies, dans le Pas-de-Calais, la SARL GORGUET fabrique, pour 80 % de son activité, des cabines pour engins aéroportuaires, industriels, agricoles et ferroviaire. La fabrication de carters ou de portails constitue les 20 % restants. Les huit salariés réalisent du « sur mesure », à l’unité ou en petite série. Par ailleurs, l’entreprise effectue en sous-traitance des travaux de grenaillage et d’application de peinture.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

ArcelorMittal Tubular Products

ArcelorMittal Tubular Products Hautmont (près de Maubeuge) conçoit, produit et commercialise des tubes soudés de précision en acier destinés principalement au marché automobile européen. L’effectif est de 180 salariés auxquels s’ajoute une cinquantaine de personnels externes (prestataires et intérimaires). Le site produit en moyenne 5 000 tonnes de tubes chaque mois à partir de bobines d’acier d’une vingtaine de tonnes chacune de 1 à 6 millimètres d’épaisseur et 1,5 mètres de largeur.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Transformation numérique et vie au travail

Il a fallu 38 ans pour que la radio parvienne à atteindre 50 millions d’utilisateurs. 13 ans pour la télévision, 3 ans pour internet à domicile, 1 an pour Facebook et 9 mois pour Twitter. Ces données sont citées en introduction du rapport « Transformation numérique et vie au travail » remis par Bruno Mettling à Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, le 15 septembre 2015.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

BUT Fayet

32 salariés travaillent au magasin BUT, situé à Fayet, près de Saint-Quentin. Une équipe de la taille d’une TPE ! Au dépôt du magasin se trouve une mezzanine où l’on stocke des matelas et la chaiserie. Monsieur Y est adjoint au chef de dépôt. Toujours dévoué auprès des clients, il n’hésite pas à monter et descendre plusieurs fois par jour l’escalier de la mezzanine, avec des colis plus ou moins lourds et encombrants. A 51 ans, en 2011, il est confronté à des problèmes de santé. Après deux ans d’arrêt pour maladie, il reprend son poste.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

Page 3 sur 4<<1234>>