La Sélection Spécial Web du magazine

Les articles de cette sélection présentent un contenu amélioré disponible uniquement sur le site web Entreprise et santé.

Transformation numérique et vie au travail

Il a fallu 38 ans pour que la radio parvienne à atteindre 50 millions d’utilisateurs. 13 ans pour la télévision, 3 ans pour internet à domicile, 1 an pour Facebook et 9 mois pour Twitter. Ces données sont citées en introduction du rapport « Transformation numérique et vie au travail » remis par Bruno Mettling à Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, le 15 septembre 2015.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

PPG AC France

A Moreuil, au sud-est d’Amiens, l’usine PPG AC France réunit 250 collaborateurs sur un site de 9,6 hectares, dont 33 600 m² de locaux. Elle produit 30 000 tonnes de peintures, vernis et laques par an pour les particuliers et les professionnels. De quoi couvrir des milliers de m² de nos façades, murs, bois et métaux en France et en Europe ! L’usine est là depuis 40 ans, grâce à un objectif permanent de performances et d’innovations. Sur le site, un pôle logistique fonctionne pour plusieurs usines du groupe, implantées en France.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Services de santé au travail: une cotisation obligatoire, de nouvelles prestations!

Venu du Québec, le terme « Santé au Travail » est apparu au sein des Congrès de Médecine du Travail dans les années 90. Les différentes lois et décrets de 2002, 2004, 2011 et 2012 visent à organiser la Santé au Travail en France. Et cela, en application de la directive européenne de 1989. Aujourd’hui, en complément du binôme Médecin du Travail-Secrétaire Médicale, la cotisation de « Santé au Travail » permet à une TPE ou une PME de bénéficier de l’expertise d’un Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (ex.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

Santé et Qualité de Vie au Travail: comment faire en entreprise?

En France, les partenaires sociaux ont signé, le 19 juin 2013, un Accord National Interprofessionnel intitulé : « Vers une politique d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail et de l’Egalité Professionnelle ». Ces notions sont donc inscrites dans le dialogue social. L’arrêté d’extension de cet accord a été publié au Journal Officiel du 15 avril 2014. Compte-tenu de son caractère expérimental, le présent accord est conclu pour une durée déterminée de 3 ans, à compter de son entrée en vigueur.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

LE PALAIS DES BAMBINS

Onze enfants peuvent être simultanément accueillis à la micro-crèche « Le Palais des bambins » à Wignehies, dans l’Avesnois. L’accueil a lieu du lundi au vendredi, de 7 heures à 19 h 30. Pratique pour les parents ! Association sans but lucratif, la crèche emploie 7 salariées, âgées de 21 ans à 54 ans. Les enfants ont de 6 semaines à 6 ans. Au total, 32 enfants sont inscrits à la micro-crèche, au sein de laquelle leur sécurité, leur éveil et leur bien-être font l’objet d’une attention constante.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

BUT Fayet

32 salariés travaillent au magasin BUT, situé à Fayet, près de Saint-Quentin. Une équipe de la taille d’une TPE ! Au dépôt du magasin se trouve une mezzanine où l’on stocke des matelas et la chaiserie. Monsieur Y est adjoint au chef de dépôt. Toujours dévoué auprès des clients, il n’hésite pas à monter et descendre plusieurs fois par jour l’escalier de la mezzanine, avec des colis plus ou moins lourds et encombrants. A 51 ans, en 2011, il est confronté à des problèmes de santé. Après deux ans d’arrêt pour maladie, il reprend son poste.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

AVINTIV (Ex Polymer Group)

Sur le site de Bailleul, POLYMER GROUP emploie 255 salariés. Leur savoirfaire : la fabrication de « non-tissé ». Nous avons tous utilisé du non-tissé : filtre à air, filtre d’aspirateur, couche-culotte, coques de bateau, bandes de pansement, charlottes de bloc opératoires, etc. C’est dire si les usages du nontissé sont multiples… Les matières premières en sont le coton et différentes fibres. Deux procédés coexistent sur le site de Bailleul : liage chimique ou liage thermique. Différents additifs entrent dans la fabrication, en fonction des exigences du client.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

HALTON

Hottes, extracteurs d’air et plafonds filtrants n’ont pas de secret pour les 70 salariés des établissements HALTON, à Béthune. En 2012, l’élaboration de la fiche d’entreprise par le docteur Florence Augait, médecin du travail et Baptiste Le Rioux, ingénieur HSE à l’AST 62-59, est l’amorce d’un dialogue constructif. Un plan d’actions de prévention se dessine. Pour l’entreprise, cet échange lui permet d’actualiser son Document Unique d’Évaluation des Risques.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 20/04/2015

SELECT DISTRIBUTION

Avec huit salariés, SELECT Distribution s’est positionné sur le transport express de marchandises. L’entreprise prend en charge tout colis, en dehors des matières dangereuses, sur la métropole lilloise et dans l’heure qui suit l’appel. De la simple lettre au chargement de 20 m3, ses trois chauffeurs font voyager votre colis en urgence dans toute la France! Adhérant à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, les salariés de SELECT Distribution peuvent bénéficier de modules d’e-Learning…

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 20/04/2015

SIEREM

SIEREM (devenue Optima Packaging France depuis le 26 décembre 2014) est une référence mondiale dans la mise en oeuvre de solutions « sur mesure » pour les projets industriels de machines de conditionnement automatique. Les 25 salariés du site de Comines assurent la conception (mécanique, électrique et électronique, développement et programmation informatique), la fabrication (bâtis, tôlerie, soudage et mécano-soudage, peinture), l’assemblage (mécanique, électrique, informatique), l’expédition et la mise en route.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 20/04/2015

Page 4 sur 4<<1234