Témoignages

Témoignages

Services à la personne: SE FORMER POUR BIEN PORTER ET MIEUX SE PORTER

Comme de nombreux services de santé au travail, ACTION SANTE TRAVAIL développe pour ses entreprises adhérentes des formations connues antérieurement sous le terme « Gestes et Postures ». Ces formations, agréés par l’Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), s’appellent aujourd’hui « PRAP », comme Prévention des risques liés à l’activité physique. Un format spécifique Médico-social a été mis au point pour les salariés amenés à aider une personne en situation de perte d’autonomie, quel que soit son âge. En effet, dans ce cas, réaliser des aides à toilette ou des transferts au fauteuil ne s’improvise pas.

Catherine Dassonville est l’une des sept formatrices PRAP au sein d’ACTION SANTE TRAVAIL (service de santé au travail d’Arras-Lens-Béthune-Carvin-Hénin Beaumont). « Nous avons des formations PRAP destinées aux secteurs Industrie-Bâtiment-Bureaux-Commerce. Et nous avons des modules de formation destinés au secteur médico-social. Nous intervenons alors auprès d’hôpitaux, de maisons d’accueil spécialisé (MAS), d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), et tout organisme de soins, d’aides et maintien au domicile ».

S’ADAPTER

En effet, avoir des gestes et postures adaptées auprès d’une personne en situation de handicap ou de perte d’autonomie est très important. Tant pour l’aidant, que la personne aidée. Les situations sont très variées : mise au lit, transfert au fauteuil, toilette, réinstallation au lit ou au fauteuil, transfert en véhicule automobile, etc. Les contextes sont très variables : établissement de soin ou d’hébergement, domicile, voire extérieur. Les personnes aidées sont toutes différentes : âge, poids, degré de perte d’autonomie. Il faut s’adapter en permanence, avec ou sans dispositif d’aide à la manutention.

SE FORMER

Catherine Dassonville précise : « La formation comprend une partie théorique et une partie pratique. Elle se déroule en situation réelle de travail : chambre libre d’un établissement ou lit médicalisé, avec utilisation de lève-malade, de verticalisateur, de planche de transfert ou de drap de glisse. Dans un premier temps, nous échangeons sur les particularités de l’anatomie et de la mobilité : comprendre les bons gestes et identifier les facteurs aggravants. Puis, nous donnons des outils pour observer et analyser une situation de travail. Le stagiaire doit mettre en pratique une observation de poste. Enfin, nous réalisons des mises en situation et des mises en pratique. L’idéal est de réaliser deux jours de formation consécutifs et de se revoir pour le dernier jour après un délai, permettant au stagiaire de mettre en pratique dans sa situation réelle de travail ».

SE RECYCLER

« Au terme d’une formation de trois jours, nous remettons un certificat validant les acquis », précise Catherine Dassonville. Cette attestation est valable deux ans. En effet, une séance d’une journée est alors organisée, permettant d’actualiser et de conforter ses acquis.

(Publié dans le N°43 : Services à la personne: on en aura tous besoin un jour !) le 12/07/2018

esp-header

PRAP 2S : PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS A L’ACTIVITÉ PHYSIQUE SANITAIRE ET SOCIAL

Chaque année en France, les TMS représentent 80 % des Maladies Professionnelles Indemnisables, soit 45 000 salariés concernés. Le coût d’indemnisation, pris en charge par l’Assurance Maladie et financé par les entreprises, s’élève à près d’un milliard d’euro. Sans compter les coûts induits au sein de l’entreprise elle-même… Dans le secteur sanitaire et social, près de 93 % des Maladies Professionnelles Indemnisées sont des TMS. Le secteur sanitaire et social présente des situations de travail particulières : les manutentions concernent des patients, dont l’état de dépendance est variable. Pour répondre aux demandes de ses adhérents ou sur proposition du médecin du travail, votre service de santé au travail peut intervenir auprès des entreprises adhérentes pour animer des sessions de formation destinées à développer dans les entreprises, une culture de prévention. ACTION SANTÉ TRAVAIL propose à ses adhérents les formations PRAP 2S, en partenariat avec le GISSET, organisme agréé pour la formation professionnelle.

Public

Cette formation s’adresse aux salariés dont le poste de travail nécessite une importante activité physique et un engagement de l’entreprise dans la démarche de prévention : employeur, encadrement et salariés. Chacun devient acteur en prévention des risques liés à l’activité physique.
Cette formation s’adresse notamment au personnel amené à la manutention des malades et des personnes à mobilité réduite (aides-soignants, aide à domiciles, employés familiaux, infirmiers, brancardiers, etc.).

Certification

  • Les formateurs sont formés et habilités par le réseau Assurance Maladie-Risques Professionnels/CARSAT/INRS
  • Le salarié stagiaire qui a fait l’objet d’une évaluation favorable reçoit un Certificat d’acteur PRAP, d’une validité de deux ans.

Objectif  
  • Diminuer les risques d’accidents et de maladies professionnelles, liés aux activités physiques,
  • Faire participer l’ensemble du personnel à l’amélioration des conditions de travail,
  • Repérer les situations qui nuisent à la santé ou qui entraînent des efforts inutiles,
  • Adopter les principes de sécurité physique et d’économie d’effort,
  • Apporter un point de vue critique sur l’applicabilité des principes de base,
  • Proposer toute idée d’amélioration à l’encadrement, avec l’aide des instances repésentatives du personnel.


Mise en œuvre

  • Visite de vos locaux et observation des postes de travail.
  • Détermination de vos besoins de terrain.
  • Adaptation du contenu de la formation en fonction des éléments recueillis.
  • Mise en place de sessions dans vos locaux par groupe de 6 à 8 stagiaires, ou dans un lieu à définir avec la formatrice.

Durée

  • 22 h 30 réparties sur 3 à 6 semaines, lors de la formation initiale
  • 7 h 30 pour les sessions de « recyclage », à prévoir tous les deux ans

Déroulement

Le programme se découpe en 2 parties :

  • Partie théorique
    Prévoir une salle confortable avec un espace suffisant, équipée d’un rétroprojecteur, d’un poste de télévision et d’un magnétoscope (à défaut, nous consulter).
  • Partie pratique
    Prévoir une salle spacieuse permettant d’accueillir le matériel et l’appareillage adapté à la manipulation de malades ou personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, lit réglable, etc.).

Renseignements et inscription pour les adhérents à Action Santé Travail : www.actionsantetravail.fr, rubrique « former ».

Témoignages