Témoignages

Témoignages

MAIRIE de Fourmies & Centre Socio-culturel

Santé mentale et travail: une semaine nationale, une conférence locale

Depuis 4 ans, la ville de Fourmies, dont le maire est Mickael Hiraux, et le Centre Socio-culturel, présidé par Alain Rivière, organisent une action dans le cadre des Semaines d’Information sur la Santé Mentale. En 2017, le thème de ces semaines nationales, qui se sont tenues du 13 au 26 mars, était « Santé Mentale et Travail ». Le lundi 13 mars, près de 100 personnes ont assisté au théâtre Jean Ferrat de Fourmies à une conférence-débat permettant à chacun d’être informé sur cette thématique parfois encore tabou et qui peut toucher tout le monde. Le service de Santé au Travail Sambre Avesnois (STSA), sous la direction de François Catry, invité par la Mairie de Fourmies, a participé à cette manifestation.

Sophie Gisselmann, coordinatrice Atelier Santé Ville de Fourmies et Marjorie Dorthu, médiatrice santé au Centre Socio-Culturel ont conçu une programmation de qualité. Monsieur Clety, Docteur en Psychologie du travail à l’université Catholique de Lille, a abordé l’évolution du travail, les troubles psychosociaux, le stress, l’épuisement professionnel, les addictions pour terminer sur les différents facteurs de risque et les ressources disponibles sur notre territoire. Membres du groupe de travail risques psychosociaux de STSA, Odile Piette, conseillère santé au travail, Ludovic Le Goupil, ergonome et Christelle Delloue, infirmière santé travail, sont intervenus. Xavier Hubot, psychologue au Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie Christian Montaigne à Fourmies a relaté des situations d’addictions induites par le travail. Le public était très large : associations, établissements de santé, collectivités, entreprises et particuliers.

Prévenir

Christelle Delloue, infirmière santé travail à STSA, rappelle entre autres les trois niveaux de prévention :
« La prévention primaire réduit les sources de stress en agissant sur les causes : les process, l’organisation et les relations au travail. Elle est primordiale. La prévention secondaire permet de mieux gérer son stress et de développer des ressources personnelles pour mieux le maîtriser. La prévention tertiaire permet d’éviter l’aggravation de la souffrance mentale et de ses conséquences ». Rappelons que l’employeur a l’obligation de prendre « toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » (Article L. 4121 du Code du travail). D’où l’intérêt d’accentuer la prévention primaire.

Évaluer

L’évaluation du risque est aussi une obligation qui s’impose à l’employeur. « Cette évaluation est possible pour le risque psychosocial, comme pour les autres risques. Des indicateurs spécifiques existent tels que : l’absentéisme, le turn-over, l’existence de tensions ou de conflits, l’organisation du travail, etc. La réalisation de la Fiche d’entreprise et l’aide au Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels, sont des moments privilégiés pour aborder la prévention des risques psychosociaux » précise Christelle Delloue.

Agir

STSA développe une approche pluridisciplinaire, autour du médecin du travail qui suit l’entreprise adhérente. « Il faut partir des situations réelles de travail, s’inscrire dans une dynamique positive, identifier les priorités et mettre en discussion au sein du collectif de travail. Il y a deux pré requis : l’implication de la direction et l’association de tous les acteurs concernés », conclut Christelle Delloue.

“ L’évaluation du risque est possible pour le risque psychosocial “
CHRISTELLE DELLOUE, infirmière, STSA.

MAIRIE de Fourmies
Sophie GISSELMANN, coordinatrice Atelier Santé Ville

Centre Socio-culturel
Marjorie DORTHU, médiatrice santé au Centre Socio-culturel

FOURMIES

SANTÉ TRAVAIL SAMBRE AVESNOIS (STSA)

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 17/07/2017

Témoignages