Témoignages

Témoignages

LES ATELIERS DES HAUTS DE L’ESCAUT

En ESAT : savoir s’adresser aux personnes accueillies et aux encadrants

Sous statut d’ESAT , les Ateliers des Hauts de l’Escaut accueillent 410 personnes en situation de déficience intellectuelle au sein de différentes activités : mécanique générale (tournage, fraisage et soudure), conditionnement à façon (cosmétique, alimentaire, fourniture automobile, meuble modulaire), blanchisserie et repasserie, espaces verts, floriculture, cuisine en collectivité. Gérés par l’association des Papillons Blancs du Cambrésis, présidée par Gilles Van Der Henst, les Ateliers des Hauts de l’Escaut ont organisé une semaine « Prévention des risques » en mai 2018. L’AISMT, son service de santé au travail, en a été un partenaire majeur.

La semaine « Prévention des risques » a eu lieu sur deux sites différents : à Cambrai et à Niergnies. Dirigés par Mickaël Leclercq, les Ateliers des Hauts de l’Escaut ont mis la santé et la sécurité au travail au cœur de leur projet d’établissement, autant pour les 100 salariés de l’ESAT que pour les 410 usagers en situation de handicap. Les salariés exercent des métiers très différents : moniteurs d’ateliers, équipe médico-sociale (infirmières, assistantes sociales, psychologue, éducateur sportif et formateur), éducateurs au service d’insertion sociale et professionnelle, équipe support (logistique, administration, …).

Un programme adapté

Référente QSE (qualité sécurité environnement), Mylaine Huyart présente l’action : « Nous avons voulu créer un moment fort de “chasse aux risques”, adapté à nos usagers en situation de déficience intellectuelle. Notre devoir est de les sensibiliser et de les informer… autant que nos salariés ! ». Le programme de la semaine, organisé sous forme d’ateliers participatifs, a abordé plusieurs sujets. Par exemple, en collaboration avec l’ESAT Renaissance de Lille, une mise en situation du handicap visuel a été organisée par la réalisation de smoothies. La Mutualité sociale agricole a proposé une sensibilisation aux gestes et postures.
« Le bruit et les risques chimiques ont été abordés avec l’AISMT, grâce au concours du Dr Nathalie Muller, notre médecin du travail, et de ses collaborateurs. Nos deux infirmières, Armelle Buttez et Isabella Lamand, se sont fortement impliquées pour la réussite de cette semaine ». Deux fils rouges ont été mis en place sur la semaine : “activité physique”, 25 minutes de vélo d’appartement, animé par Marie Dumont, l’animatrice sportive et “sécurité routière”, série de code en situation d’examen, animé par Jean Fuster, formateur interne.

Le partenariat AISMT

Ingénieur de prévention à l’AISMT, Christophe Pinchon explique : « La difficulté était de s’adresser à deux publics qui ont deux approches différentes. J’ai conçu des animations et des supports adaptés d’une part aux encadrants et d’autre part aux usagers. Les usagers ont participé avec un entrain manifeste. Leurs retours ont constitué une belle expérience humaine. Pour le bruit, notre parti-pris a été de combattre le caractère insidieux de cette nuisance. Il faut lutter contre le fait que les gens “s’habituent et fassent avec” : jusqu’au jour où la perte auditive est irréversible ! Information et prises de conscience sont nécessaires pour que les expositions soient bien repérées et que les bonnes protections auditives soient correctement utilisées. Pour le risque chimique, nous avons mis l’accent sur les produits utilisés par les usagers et les équipements de protection à leur disposition en simulant des situations quotidiennes. Pour la formation des encadrants, nous avons choisi de les mettre en capacité de reconnaître et de lire les classifications, les étiquetages et les fiches de données de sécurité, ainsi que les différents modes d’intoxication. La priorité était de leur apprendre à identifier les produits dangereux, d’anticiper les risques d’exposition et de proposer la protection adaptée ».

“Notre devoir est de les sensibiliser et de les informer… autant que nos salariés !”
Mylaine Huyart, référente QSE, Ateliers des Hauts de l’Escaut

LES ATELIERS DES HAUTS DE L’ESCAUT
Etablissement et services d’aide par le travail

100 salariés – 410 personnes en situation de handicap

Mylaine Huyart, référente QSE
Cambrai

Santé au travail de Cambrai (AISMT)

1 – Etablissement et services d’aide par le travail.

(Publié dans le N°44 : Ma santé, mon travail: où va-t-on?) le 18/10/2018

Témoignages