Témoignages

Témoignages

Centre de Contrôle Technique Automobile

Dosages atmosphériques et dosages urinaires: une photographie complète de la situation pour dialoguer !

Raymond et Cyrille Minez gèrent depuis plus de 30 ans des Centres de Contrôle Technique Automobile : Valenciennes créé en 1988, Petite-Forêt créé en 1992 et Marly créé en 1998. En 2017, l’ASTAV (Association de Santé au Travail de l’Arrondissement de Valenciennes) leur propose de participer gratuitement à une étude associant dosages atmosphériques et dosages urinaires. Cette étude est financée par l’ASTAV. Comme 13 de ses confrères sur les 19 recensés, Cyrille Minez accepte : « Ce type d’intervention favorise le dialogue. Nous l’avions déjà fait il y a 10 ans ».

Médecin du travail à l’ASTAV, le Dr Philippe Robinet pilote cette démarche: « Les dosages atmosphériques apportent une vue partielle. Les dosages urinaires complètent “ la prise de vue ”. Ils renseignent sur ce que les salariés ont réellement absorbé par les poumons et la peau. Dans le cas présent, nous avons dosé le 1 Hydroxy-pyrène dans les urines, c’est un des marqueurs de la toxicité des gaz d’échappement. Nous rendons les résultats, en référence aux valeurs scientifiques, relatives aux fumeurs et aux non-fumeurs. Nous devons aussi savoir si les prélèvements ont été effectués en période hivernale ou estivale, c’est à dire si les portes sont ouvertes ou fermées… ». Dans le cadre de cette étude, 34 salariés ont accepté de participer. Les résultats des dosages sont remis aux médecins du travail, qui en restituent la teneur à chaque salarié de manière nominative et à l’entreprise de manière anonyme et collective.

De l’expertise scientifique au dialogue de terrain

Cyrille Minez explique : « Pour nous, c’est important de valider avec nos salariés l’efficacité de nos extracteurs. Ces dosages atmosphériques et urinaires, réalisés par l’ASTAV, permettent d’avoir des échanges francs et objectifs. On gagne en temps et en confiance. Pour nous, TPE, c’est une aide capitale, face aux questions essentielles de santé et sécurité au travail ». Assistante Santé Travail à l’ASTAV, Mélanie Sculier a organisé la partie administrative de l’étude et planifié les interventions : « Nous avons eu de très bons retours des salariés. Tout est prévu en amont pour ne pas gêner le fonctionnement de l’entreprise ».

De l’efficacité au service des entreprises

Cyrille Minez précise : « Chaque salarié est libre d’accepter ou de refuser. Chez nous, de la secrétaire aux contrôleurs, nous avons tous participé. La santé de chacun doit être prise en compte ». Assistante Santé Travail à l’ASTAV, Catherine André est intervenue dans chaque Centre de Contrôle : « J’ai rencontré chaque employeur et ses salariés pour expliquer l’étude, renseigner une fiche technique et planifier les prélèvements urinaires ». Ingénieur Prévention des risques chimiques à l’ASTAV, Florent Monget précise : « Il faut répondre à toutes les questions. En pratique, nous réalisons un dosage de dioxyde d’azote dans l’atmosphère et le jeudi de la semaine suivante, en fin de poste, nous collectons les échantillons d’urine, que nous transmettons sans délai au laboratoire, sous conditionnement réfrigéré ». C’est un véritable travail d’équipe !

“ Pour nous, TPE, c’est une aide capitale, face aux questions essentielles de santé et sécurité au travail “ Cyrille Minez, gérant, CTA.

CENTRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTOMOBILE

13 salariés pour les 3 sites

Cyrille Minez, gérant

VALENCIENNES, PETITE-FÔRET, MARLY

SANTE AU TRAVAIL DE VALENCIENNES (ASTAV)

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 17/10/2017

esp-header

Témoignages

Regarder le reportage vidéo

Témoignages