Témoignages

Témoignages

Alcool et travail: la prévention, c’est possible !

Mission Locale Métropole Sud

Depuis la loi de 2011 , les services de santé au travail ont la mission de conseil pour la prévention « de prévenir la consommation d’alcool et de drogues sur le lieu de travail ». Au service de ses entreprises adhérentes, PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord a créé le PRADD : Pôle de Ressources en Addictologie. Grâce à leur médecin du travail, nombre de ses adhérents sollicitent son aide. Comme la Mission Locale Métropole Sud qui aide les jeunes de 16 à 25 ans sur 69 communes de la métropole lilloise.

Service public de proximité, la Mission Locale Métropole Sud accompagne individuellement vers l’autonomie les jeunes en difficulté, en les orientant vers l’emploi, la formation, le logement, les droits sociaux et la santé. Présidée par Marc Godefroy, la Mission Locale Métropole Sud est une association qui emploie 64 salariés et accompagne près de 6 000 jeunes par an, accueillis dans l’une de ses 9 antennes de proximité. Directrice, Barbara Laignel explique : « Nous travaillons avec des jeunes en difficulté, au-devant desquels nous nous devons être exemplaire. La question de l’alcool est venue en débat au sein du CHSCT. Notre médecin du travail, le Dr Wallez, nous a orienté vers une équipe spécialisée mise en place au sein de PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord. Depuis, à titre individuel ou collectif, nous savons aborder cette délicate question et développer des démarches de prévention ».

Aborder sereinement la question de l’alcool

« Le premier bénéfice de cet accompagnement sur l’alcool a été de nous apprendre à aborder sereinement la question » précise Barbara Laignel. « Puis, nous avons pu mettre en place un plan de prévention concerté. Enfin, nous avons pu concevoir des procédures adaptées à notre activité et notre organisation, au-devant d’un ou d’une de nos collègues en difficulté ». Une formation action a été mise en place, sur 10 demi-journées, avec les représentants du personnel, des encadrants, des coordinateurs, des personnes-relais au sein des antennes de proximité et de l’équipe de direction. Pour Barbara Laignel, « Nous sommes tous touchés directement ou indirectement par la question de l’alcool ».

ABORDER « L’ALCOOLOGIE D’ENTREPRISE »

De par son parcours personnel, Denis Delesalle connaît parfaitement « comment l’alcool manipule la personne et comment s’en débarrasser ». Intervenant en prévention des risques professionnels au sein de PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, Denis Delesalle intervient dans une entreprise adhérente sur demande du médecin du travail : « J’interviens dans une dynamique de dialogue et de formation de l’équipe de direction, des représentants du personnel et des managers. En m’adaptant à chaque entreprise. Et en développant le concept d’alcoologie d’entreprise ». En effet, le monde du travail demande une approche spécialisée. D’où la mise en place d’une équipe dédiée et animée par le Dr Damien Duquesne, addictologue, au sein de PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord.

MISSION LOCALE MÉTROPOLE SUD
Association

64 salariés

Barbara Laignel, directrice
RONCHIN

POLE SANTÉ TRAVAIL MÉTROPOLE NORD

1 – Loi n°2011-867 du 20 juillet 2011, relative à l’organisation de la médecine du travail.
2- Annoeullin, Faches Thumesnil, Haubourdin, La Bassée, Loos, Ostricourt, Seclin, Templeuve et Wavrin.

(Publié dans le N°44 : Ma santé, mon travail: où va-t-on?) le 12/10/2018

esp-header

La démarche en détails...

Composée d’un médecin addictologue, d’une infirmière en santé au travail, d’une assistante et d’intervenants en prévention des risques professionnels, le PRADD (Plateau ressources additions) est une équipe dédiée mise en place dès 2012 au sein de Pôle Santé Travail Métropole Nord. Sa mission est expliquée par le Dr Damien Duquesne, addictologue et animateur du PRADD : « Nous partons des expériences vécues par les entreprises pour apporter un appui à nos équipes locales de santé au travail. Nous intervenons en entreprise sur demande du médecin du travail ». C’est ainsi que la Mission Locale Métropole Sud a bénéficié de son accompagnement.

L’avant… et l’après !

Barbara Laignel est directrice de la Mission Locale Métropole Sud : « Avant l’intervention de PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, nous ne savions pas comment aborder la question de l’alcool au sein de notre collectif de travail. Peu ou prou, cela nous concerne tous personnellement, et nous étions dans le brouillard… Les intervenants de Pôle Santé Travail ont su instaurer un dialogue interne en mettant à plat nos croyances, en surmontant nos préjugés et en nous faisant progresser vers des solutions adaptées et concrètes ». La démarche a été déployée avec la participation des représentants du personnel. « Intervenant pour PÔLE SANTÉ TRAVAIL, Denis Delesalle nous a bousculé en nous tenant un langage de vérité, qui a parlé à chacun d’entre nous. Il a amené une approche qui valorise la responsabilité de chacun au niveau du management. Aujourd’hui nous avons plus cette appréhension face à l’alcool au travail. En cas de situation d’urgence, nous savons la gérer. Nous savons aborder la question de l’alcool avec un salarié en difficulté, sans non-dits ou commentaires négatifs. Il y bien un avant et un après ! ».

Dialoguer, concevoir, déployer

Intervenant en prévention des risques professionnels à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, Denis Delesalle est spécialisé sur les questions d’alcool en entreprise : « La première étape est de dialoguer sans rien exclure, au sein de l’équipe de direction et des représentants du personnel. Le produit alcool et les autres psychotropes, les aspects managériaux, les situations de crise et les programmes de prévention, le règlement intérieur et les procédures concertées face à un ou une salarié(e) en difficulté. La deuxième étape est de concevoir un plan de prévention répondant aux spécificités de l’entreprise : les comportements non dommageables pour la sécurité, éviter l’émergence du risque, les comportements non ébrieux mais dommageables, les comportements ébrieux. Notre guide est simple : que faire concrètement ? La troisième étape est de déployer les réponses identifiées ci-dessus. Le règlement intérieur est une réponse. Mais il faut surtout aider et outiller l’encadrement de proximité ». Pour mettre en place cette progression au sein de l’entreprise, l’idéal est de passer par la formation du personnel, notamment direction et encadrement.

Améliorer les réponses en partant des entreprises

Pour le Dr Damien Duquesne, addictologue et animateur du PRADD : « La question, au départ, n’est pas médicale pour le salarié et son entreprise. Elle le devient au regard des conséquences de l’alcoolisation aigüe ou chronique. Ce faisant, tout part des situations vécues par l’entreprise, pour en tirer un enseignement, enrichi des expériences d’autres entreprises. Le terme « ressources » dans Plateau Ressources en Addictologie trouve tout son sens. Nous sommes des ressources pour que l’entreprise construise sa propre réponse. Notre force est d’apporter des exemples anonymes de réponses et supports possibles. Par exemple, aménagement du règlement intérieur, conduite à tenir et procédures, formations et sensibilisations etc. Au départ de notre intervention, il s’agit souvent de répondre à une situation d’ivresse (quel qu’en soit l’origine) ou de consommation sur les lieux de travail. Un audit des situations à risque est nécessaire. A partir de cet audit, un cadre de fonctionnement de l’entreprise peut être défini et des actions d’information peuvent être entreprises. Nous allons partir sans jugement de ce qui a été observé. Cela parlera aux salariés pour construire, étape par étape, des réponses concrètes. Par exemple : mettre un salarié en sécurité, préparer la réintégration en cas d’arrêt d’activité, etc. Un programme de prévention co-construit avec l’entreprise peut alors voir le jour ». Le PRADD (Plateau Ressources en Addictologie) remplit ainsi deux fonctions principales : accompagner et orienter un salarié en difficulté avec son accord et sur demande du médecin du travail, accompagner une demande de prévention collective, de l’état des lieux jusqu’à la mise en œuvre d’une politique de prévention adaptée.

Témoignages