Témoignages

Témoignages

Stradal

RPS: de l’alerte au plan d’actions

A Comines, l’usine STRADAL fabrique des produits d’assainissement en béton : tuyaux, fosses septiques, chambres, regards… jusqu’à la cave préfabriquée de 12 tonnes ! Elle emploie 65 salariés. Tous les métiers y sont quasiment représentés (commerce, administratif, QSHE, maintenance, chargement, production et logistique). Le processus de fabrication est resté manuel, avec des opérations répétitives et des manutentions régulières de charges. En partenariat avec le SIMUP, son service de santé au travail, l’entreprise a développé une politique d’évaluation en continu et de prévention des risques, de réduction de la pénibilité et d’amélioration des conditions de travail. Récemment, elle s’est engagée dans un plan d’actions de prévention des Risques Psychosociaux. Elle vient d’obtenir le « trophée de la prévention » décerné par le SIMUP à l’une de ses entreprises adhérentes.

Lors de la remise du Trophée Prévention 2016, le 25 janvier dernier, Patrick Vandamme, président du SIMUP, a souligné combien STRADAL avait développé un « véritable partenariat gagnant/gagnant avec le SIMUP » et avait réussi à « faire d’une démarche de prévention une véritable opportunité, source d’amélioration continue des conditions de travail des salariés ». L’ancienneté moyenne des salariés est de 17 ans ; la moyenne d’âge est de 46 ans. L’usine STRADAL de Comines est suivie par le docteur Françoise Flament, médecin du travail au SIMUP.

Des améliorations continues

« L’évaluation de la pénibilité révèle que celle-ci est en dessous des critères retenus par les textes règlementaires », nous situe Robert-Jean Walckenaer, directeur d’usine. « Cependant, l’entreprise s’est engagée dans une démarche continue d’améliorations. Automatisation d’un palan, remplacement d’un pont manuel par un palan électrique, automatisation d’une porte sur le trajet de transport des palettes, remplacement d’une manivelle par un joystick sont autant d’exemples visant à réduire les gestes et mouvements contraignants».

Une alerte sur les Risques Psychosociaux

Au niveau du Groupe Stradal, une démarche d’évaluation et de prévention des Risques Psychosociaux a été initiée par la Direction en lien avec les partenaires sociaux, dès 2010 par la signature d’un accord de méthode et la mise en place d’un comité de pilotage national des RPS. Au niveau de l’usine de Comines, quelques cas de souffrance au travail ont été détectés et traités en lien avec la médecine du travail. Néanmoins, la Direction a souhaité aller plus loin en mettant en place un véritable partenariat avec le SIMUP, en liaison avec le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, pour évaluer de façon plus globale et pour l’ensemble du site les facteurs de Risques Psychosociaux en utilisant la méthode préconisée par l’INRS. Le SIMUP s’est proposé pour l’accompagnement dans cette démarche. Pour Robert-Jean Walckenaer, « Trois options ont été présentées à tout le personnel : répondre à un questionnaire anonyme, échanger en petits groupes avec une ergonome du SIMUP, rencontrer individuellement un professionnel de santé du SIMUP ».

L’accompagnement du SIMUP

Angélina Calligaro est ergonome au SIMUP : « Le but est triple : évaluer, orienter les personnes en souffrance, mener une démarche collective. Dans un premier temps nous avons adressé un questionnaire à l’ensemble du personnel . Puis, nous avons réalisé des entretiens collectifs de 5 à 8 personnes, venant des différents secteurs de l’entreprise. Ce diagnostic a permis d’identifier quatre problématiques : communication, management, organisation du travail et matériel. Nous avons fait une restitution en Comité de pilotage en présence des membres de CHSCT. Nous aidons à présent à l’identification de solutions, en interne au sein de l’entreprise ». Robert-Jean Walckenaer poursuit : « Il y a un travail commun à toute l’usine : écouter et informer les salariés, répondre à la crainte liée au contexte économique. Il y a un travail à entreprendre atelier par atelier : évaluer la complexité et la difficulté ressenties, résoudre le conflit de valeurs sur la qualité en apportant temps et outils adéquats ».

STRADAL Comines,
Produits d’assainissement, boîtes, murs, préfabrication béton
65 salariés

Robert-Jean Walckenaer,
Directeur d’usine

COMINES

SANTÉ AU TRAVAIL DE LA VALLÉE DE LA LYS (SIMUP)

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 02/03/2016

Témoignages