Témoignages

Témoignages

SISC (Société Industrielle Saint-Christophe)

La sécurité dans une petite entreprise: c'est capital !

27 salariés issus de métiers complémentaires (chaudronniers, soudeurs, tuyauteurs, mécaniciens, électriciens et électromécaniciens) permettent à la Société Industrielle Saint-Christophe d’être leader national sur le nettoyage de la goujonnerie du Groupe Turbo-Alternateur d’une centrale nucléaire et sur des outillages chaudronnés spécifiques au nucléaire. Située à La Sentinelle, près de Valenciennes, la SISC a été créée en 1980. La sécurité, pour elle, c’est capital !

sisc

Disposant d’un système qualité, l’entreprise est certifiée ISO 9001 (version 2008) et CEFRI (interventions sous rayonnements ionisants dans les Installations Nucléaires de Base). Intervenant dans le nucléaire, le ferroviaire, l’automobile, l’agroalimentaire, la sidérurgie, la verrerie et l’énergie, SISC réalise de la chaudronnerie (passerelles, palonniers,…) et de la mécano-soudure. Elle fabrique sur commande des machines spéciales, elle intervient à l’extérieur sur des sites nucléaires ou en maintenance industrielle (rénovation de ponts et de moyens de levage, …).

La sécurité intégrée

Mélanie Missiaen est ingénieure QSE (Qualité – Sécurité – Environnement) à la SISC. Elle est référent interne pour la sécurité des machines. Contrairement à une grande entreprise, une PME n’a pas d’équipe de maintenance spécialisée, qui s’occupe de l’entretien et gère un stock de pièces de rechange. « La maintenance est réalisée par les utilisateurs », nous précise Mélanie Missiaen. « Pour chaque équipement je nomme un pilote qui veille à l’entretien et la sécurité de la machine. Il centralise les maintenances curatives et préventives et acquiert une spécialisation technique et sécuritaire sur l’équipement. Chaque machine a sa fiche de vie. Cette fiche reprend la maintenance de 1er niveau (opérations courantes telles que réglages, appoint d’huile, …), la maintenance de 2ème niveau (réparations importantes de pièce), la maintenance fortuite suite à une panne ». Chaque machine a également sa fiche de sécurité, qui permet d’informer le salarié sur les bonnes pratiques et les protections collectives et individuelles.

Réactivité… et rapidité !

Pour Mélanie Missiaen « Dans une PME ou une TPE, les décisions concernant la sécurité sont prises plus rapidement que dans une grande entreprise et toujours en privilégiant la sécurité du personnel. La réglementation est en constante évolution. La veille réglementaire est incontournable. Elle est coûteuse. Et elle entraîne constamment des frais de mise en conformité. L’ASTAV, Association de Santé au Travail de l’Arrondissement de Valenciennes, nous apporte de précieux conseils, tout en étant très disponible. »

Le conseil extérieur

Le docteur Dahlia Seak San est le médecin du travail de l’ASTAV, qui suit la SISC : « Notre fonction a une place centrale dans la coordination de la santé au travail. Nous avons des formations poussées dans de nombreux secteurs et pouvons être ainsi l’interlocuteur privilégié par rapport à différents spécialistes. C’est ainsi que j’ai fait intervenir Bruno Figurski, ingénieur QHSE à l’ASTAV, dans l’entreprise ». Cette complémentarité permet une approche globale, très au fait de la réglementation et de la réalité des entreprises.

Pour chaque équipement, je nomme un pilote» Mélanie Missiaen, Ingénieure QSE

(Publié dans le N°19 : Machine, mon amie) le 18/07/2012

Témoignages