Témoignages

Témoignages

SICOS

Accueil de nouveaux salariés : Un atelier dédié à la formation santé sécurité

A Caudry, la SICOS emploie 500 personnes et assure la fabrication de A à Z de produits de soins, mascaras et fonds de teints pour les marques Lancôme, Biotherm, Yves Saint-Laurent, Giorgio Armani, Helena Rubinstein et The Body Shop. Soit 280 millions d’unités par an, dont 94 % partent à l’export. Chaque nouveau salarié passe par l’atelier dédié à la Santé-Sécurité, pour une journée d’informations et de formation. Cette initiative s’inscrit dans une politique santé-sécurité, marquée depuis 20 ans par des progrès continus.Elle est mise en œuvre avec le CHSCT. La SICOS est suivi en santé au travail par l’AISMT, Association Interprofessionnelle de Services Médicaux du Travail du Cambrésis.

Au sein du groupe L’OREAL, la Société Industrielle de Cosmétique (SICOS) est spécialisée dans les émulsions et fonctionne 24 heures sur 24. En matière de santé et sécurité, une politique d’accueil des nouveaux salariés et apprentis a été mise en œuvre. Pour le Dr Corinne Croguennoc, médecin du travail à l’AISMT : « Les avantages d’un accueil sécurité de cette qualité font que les salariés sont mieux préparés à leurs postes de travail notamment en ce qui concerne le risque TMS. Pour les fabricants / peseurs, cet accueil apporte une bonne connaissance et une compréhension des risques engendrés par les produits chimiques utilisés et des équipements de protection individuels adaptés. Elle permet aux salariés d’acquérir des données sur les différents métiers du site ».

Une journée ludique et interactive

Jean-François Tassart est manager HSE1 chez SICOS : « Depuis 2009, les nouveaux salariés, les intérimaires et les stagiaires passent une journée dans un atelier de 200 m², entièrement consacré à l’information et la formation en Santé-Sécurité au travail. Des démonstrations leur permettent d’acquérir les bonnes pratiques sur les thèmes suivants : hygiène-qualité, risque incendie, signalétique, EPI2, risque chimique, environnement ». Pour Isabelle Macé, responsable Assurance Qualité chez SICOS : « Les questions d’hygiène rejoignent les questions de qualité, pour lesquelles nous devons appliquer les règlementations nord-américaines très strictes. La journée est participative ». Des animations sont effectuées par différentes personnes, par exemple des ingénieurs de production.

Je prends soin de moi

Pour Christine Révillion, infirmière ergonome chez SICOS, « l’atelier Ergonomie permet à chacun de comprendre comment fonctionne le corps tant pour les gestes et postures appropriés dans les manutentions que pour l’hygiène de vie : activité physique, échauffement-étirement, sommeil, hydratation, dents, etc. ». Lors de la journée d’accueil, les nouveaux salariés sont en situation réelle de travail. Pour Christine Révillion : « La devise : préserver votre corps, c’est là que vous passerez le reste de votre vie ». Lucile Diez, portant le projet au titre des Ressources Humaines, conclut :
« L’ensemble des collaborateurs participe et chacun est acteur de sa sécurité et de celle des autres ».

“ Elle permet aux salariés d’acquérir des données sur les différents métiers du site”
Dr Corinne Croguennoc, médecin du travail, AISMT.

SICOS
Société Industrielle de Cosmétique
500 salariés
Lucile DIEZ, Responsable Projets RH
Isabelle MACÉ, responsable Assurance Qualité
Christine RÉVILLION, infirmière ergonome
Jean-François TASSART, manager HSE

CAUDRY

SANTÉ AU TRAVAIL DE CAMBRAI (AISMT)

1 – Hygiène Sécurité Environnement
2 – Equipement de Protection Individuelle

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 18/07/2017

esp-header

Démarche détaillée

Pour SICOS, l’AISMT est un partenaire qui a un rôle indispensable de conseil. De nombreuses actions sont validées avec le médecin du travail. Notamment le plan de formation Hygiène et Sécurité sur le site. Jean-François Tassart contextualise la démarche d’accueil des nouveaux embauchés : « En fait, le projet d’une journée d’accueil est venu tout naturellement dans le cadre d’une démarche sécurité déployée depuis plus de 20 ans ».

Passer de 180 accidents à Zéro…

Jean-François Tassart explique : « En 2002, le site connaissait 180 accidents de toute nature sur une année. En 2012, nous étions sur un palier avec 22 à 23 accidents par an. En octobre 2017, nous devrions entamer notre sixième année sans accident avec arrêt. C’est le résultat d’une politique continue et concertée, au sein de laquelle chacun doit adopter des comportements qui préservent la sécurité et la santé. La question de l’existence d’une culture Sécurité au sein de l’entreprise s’est posée. Quatre phases peuvent être retenues pour décrire l’évolution depuis 2002 : la technique, les règles HSE, le management, l’appropriation ». Ces différentes phases peuvent se résumer comme suit :
•La technique, avec l’aménagement des locaux et des postes, les machines et les outils, l’analyse des risques en permanence et l’arbre des causes en cas d’accident ou d’incident.
•Les règles HSE, en 2005-2006, avec l’adoption et l’application des « règles d’or » métiers.
•Le management depuis 2009, avec la formation du personnel et le contrôle de l’application des règles ; le manager va dès lors à la rencontre de ses salariés pour échanger sur les bonnes pratiques.
•L’appropriation avec deux outils emblématiques ; le « constructive challenge » d’une part : chacun, quel que soit son statut, peut faire corriger une situation à risque ; le « PARE » d’autre part : avant d’intervenir, chacun doit se poser les bonnes questions relatives à la santé-sécurité.
Jean-François Tassart précise : « En fait, on a gagné quand notre comportement sécurité existe spontanément à l’extérieur de l’usine : sur la route, chez soi, dans nos loisirs… Nous nous sommes alors approprié une culture santé-sécurité, qui influe nos comportements au quotidien ».

La journée d’accueil Santé-Sécurité

Dans un atelier dédié de 200 m², chaque nouvel arrivant, qu’il soit salarié en CDD ou CDI, intérimaire ou stagiaire, suit une journée de mise en situation et démonstration participative. Cette journée comprend plusieurs séquences, animées par différents collaborateurs de l’usine :
•Hygiène et Qualité : les bonnes pratiques en matière de tenue et de lavage des mains sont essentielles pour éviter la contamination des produits ; les approches sécurité et qualité sont intimement liées.
•Risque Incendie : connaissance et utilisation des extincteurs, règles et plan d’évacuation, etc.
•Signalétique : connaissance des différents symboles relatifs aux différents risques, imposant des consignes de sécurité.
EPI : principes de bonne utilisation des différents Equipements de Protection Individuelle.
•Risque Chimique : les différents risques encourus, que ce soit au travail ou « à la maison ».
•Environnement : règles et bonnes pratiques relatives aux déchets, aux circulations, aux manutentions, etc.
•Ergonomie : comprendre pourquoi on peut se faire mal au travail mais aussi à la maison. Intégrer les 4 fondamentaux visibles avec cette devise : « Préserver votre corps, c’est là que vous passez le reste de votre vie. »
Chaque participant reçoit une documentation appropriée, au cours des différentes animations.

Les Journées Santé-Sécurité

L’information et la sensibilisation des salariés est une préoccupation permanente. Sept journées Santé-Sécurité sont organisées sur une année. Récemment, ont ainsi été abordées des questions d’ergonomie, de sécurité routière, d’alimentation et nutrition, de dépendance au tabac, etc. En juin 2017, un dermatologue viendra dans l’usine pour proposer un dépistage des mélanomes et une information sur les bons comportements par rapport au soleil sera délivrée… Ces exemples illustrent la diversité des sujets abordés.

« Ergonomie pour tous » et « Ergo mécano »

« Nous travaillons très en amont et avec la participation des salariés pour que l’ergonomie se développe sur le site et fasse partie du quotidien de chacun », nous situe Christine Révillion, infirmière ergonome chez SICOS. Deux démarches ont été ainsi mises en œuvre :
•Ergonomie pour tous, une formation de 3 heures qui s’adresse à l’ensemble des salariés pour leur permettre d’éviter des douleurs (TMS) dans la vie de tous les jours.
•L’ergo-mécano, permettant à chacun de concevoir et mettre en œuvre des améliorations au poste de travail.
Les salariés expriment en permanence leurs propres suggestions. « Nous développons une approche globale et permanente : Santé-Sécurité-Environnement-Hygiène-Travail. Tout est étroitement lié », conclut Christine Révillion.

Témoignages