Témoignages

Témoignages

SANINORD : une ergonomie gagnante !

Industrie

Située à Prouvy, près de Valenciennes, SANINORD concourt à l’assainissement de notre environnement. Rattachée au groupe Suez Environnement, SANINORD exerce une activité de réception, de tri, de transit ou de traitement des déchets industriels et ménagers. Des produits de toute sorte, plus ou moins identifiés, arrivent au centre. Ils repartent vers un nouveau devenir, notamment en vue de leur recyclage. Deux salariés travaillent sur la plateforme Déchets Ménagers Spéciaux (DMS). Des déchets qui viennent de nos maisons… Pour Gervais Pavaut, assistant d’exploitation et membre élu du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, « des aménagements pouvaient améliorer les conditions de travail et préserver à long terme la santé des salariés ».

saninord

Il faut dire que Gervais Pavaut a travaillé sur cette plate-forme. Il a « son idée » sur ce qui peut améliorer les conditions de travail des deux salariés, sans entraver les objectifs de production. Mais il souhaite l’intervention « d’un œil expert et extérieur ». Il est retenu de solliciter l’expertise du service de santé au travail de l’entreprise, à savoir l’ASTAV, Association de Santé au Travail de l’Arrondissement de Valenciennes. Décision est prise de lui confier une étude ergonomique.

L’expertise médicale de l’ASTAV

Pour le docteur Florence Meurant, médecin du travail à l’ASTAV, « il faut voir les salariés au poste de travail… Ils trient les produits chimiques évacués par les particuliers et amenés en vrac dans des containers de 1m à 1m30 de profondeur. Il faut littéralement attraper des bidons sans savoir ni leur poids, ni leur contenu… Les postures avec torsion du tronc sont délicates, surtout pour aller au fond des bacs, et les gestes sont répétés. Le dos est sollicité de manière importante. Le risque de Troubles Musculo-Squelettique (TMS) est bien réel. A court terme, on peut tenir le coup. A long terme, il n’en va pas de même… ».

L’expertise ergonomique de l’ASTAV

Ergonome à l’ASTAV, Liliane Renaud a réalisé l’étude ergonomique : « C’est un travail d’équipe avec le docteur Meurant et l’entreprise, qui avait déjà pensé à des aménagements. Nous avons effectué des observations des situations réelles de travail, tout en écoutant le vécu et les suggestions des salariés. En quelques mois, nous avons rendu nos conclusions. Par exemple, avoir une plate-forme élévatrice du bac de 660 litres, permettant des élévations de 30 cm et des inclinaisons jusque 45 degrés… Attention. Ce n’est pas si simple : le système électrique et pneumatique doit garantir du risque d’explosion. Un palan électrique a également été préconisé. Tout ceci pour éviter les mouvements de flexion-rotation du tronc et d’extension des bras. Des simulations ont été effectuées avec un chariot élévateur pour valider la pertinence de l’investissement ».

Les conclusions de l’entreprise

Gervais Pavaut de conclure : « Tous les aménagements ont été réalisés par une société de chaudronnerie locale qui nous a fait du « sur mesure ». Le temps de triage peut sembler plus long… mais nous y gagnons à terme, car la santé des salariés est préservée. Il n’y aura donc pas de surcoût, par exemple à dix ans, liés à des conséquences sur la santé des salariés. La prévention sera passée par là…»

SANINORD
27 salariés
Gervais Pavaut, assistant d’exploitation et membre élu du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail – PROUVY
SANTÉ AU TRAVAIL DE VALENCIENNES (ASTAV)

(Publié dans le N°25 : Ca s'est passé près de chez vous!) le 12/02/2014

Témoignages