Témoignages

Témoignages

Mc CAIN Béthune

Alimentation et addiction: des « Journées santé » au sein de l’entreprise

Sur le site de Béthune, l’usine Mc CAIN reçoit chaque jour environ 750 tonnes de pommes de terre, dont 80 % proviennent de la région Nord-Pas-de-Calais – Picardie. Chaque jour, environ 400 tonnes de produits finis surgelés sont produites sous forme de frites, pommes rissolées, pommes sautées, wedges. De plus, 40 tonnes de produits déshydratés (purées, purée à l’ancienne, purée « bio ») sont également produits et emballés chaque jour. 250 salariés travaillent sur le site, notamment avec 5 équipes postées. L’entreprise a souhaité s’investir dans une démarche « Santé ». Pour cela, elle s’est tournée vers son service de santé au travail : l’AST 62-59. Deux priorités ont été retenues : l’alimentation et les addictions.

Fabrice Desailly est directeur de l’usine Mc Cain de Béthune : « Mc Cain attache énormément d’importance à la sécurité de ses salariés ainsi qu’à leur santé. En accord avec le CHSCT et le Comité d’Etablissement, nous avons donc déployé un projet de santé dans l’entreprise ». Tous les salariés ont été invités à participer sur leur temps de travail à des ateliers d’information sur l’alimentation et les conduites addictives. Médecin du travail à l’AST 62-59, le docteur Anne Dymny précise : « Ces actions sont complémentaires de l’activité clinique qui ne doit pas être substituable. La problématique addiction demande analyse et compréhension, pour obtenir des changements de comportements et surtout du temps. »

Une forte mobilisation

Responsable Santé Sécurité Environnement, Pierre Bonnart explique : « En janvier 2015, 33 % des salariés ont répondu à un questionnaire sur l’alimentation en préparation de nos Journées santé. En avril, nous réalisions nos Journées santé, soit 6 sessions adaptées aux différents horaires de travail. 180 salariés ont participé, sur du temps de travail, à deux ateliers. Un atelier a permis une sensibilisation à l’alimentation et la diététique, avec une collation équilibrée offerte par l’entreprise. Un autre atelier a abordé la question de l’alcool, avec des simulations en lien avec des situations de travail (exemple : cas pratique avec utilisation des lunettes reproduisant les effets de l’alcool sur la vue). Nous avons voulu une dimension conviviale, avec un quizz permettant de participer à un tirage au sort pour gagner des lots en lien avec nos Journées santé». Sophie Durlent est infirmière d’entreprise chez Mc Cain : « Nous avons travaillé en mode projet, en collaboration étroite avec l’AST 62-59 et les différents services de l’entreprise. Ce projet a nécessité un investissement important des différents participants ». Le médecin du travail a pu mobiliser les ressources internes de l’AST 62-59, Sabrina Gronek, intervenante en diététique, Tiffany Boulinguez, diététicienne et Audrey Cielewski, stagiaire.

Des salariés satisfaits

98 % des participants ont trouvé cela bien ou très bien ; 83 % ont trouvé cela utile. Le caractère convivial et les conseils très pragmatiques ont été très appréciés. Plusieurs thèmes ont été suggérés par les salariés pour de futures Journées santé : gestes et postures, sommeil, bruit, tabac… « Les retours étant très positifs, nous avons prévu de réaliser d’autres Journées santé à l’avenir. Il faut garder cette dynamique ! », conclut Fabrice Desailly.

Mc Cain attache énormément d’importance à la sécurité de ses salariés ainsi qu’à leur santé.
Fabrice Desailly, Directeur de l’usine MC CAIN Béthune

MC CAIN
Fabrication de produits surgelés et déshydratés à base de pommes de terre 255 salariés

Fabrice DESAILLY, Directeur d’Usine
Pierre BONNART, Responsable Santé Sécurité Environnement
Sophie DURLENT, Infirmière

BETHUNE

SANTE AU TRAVAIL D’ARRAS-BETHUNE-HENIN-LENS (AST 62-59)

1. Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Témoignages