Témoignages

Témoignages

GROUPE SUEZ

Management santé sécurité : ensemble pour innover en prévention !

Au sein du groupe SUEZ, les agences d’Anzin, Maubeuge et Fourmies développent une démarche innovante, avec l’accompagnement conjoint de STSA, l’ASTAV et la CARSAT . Des salariés référents, l’encadrement et la direction se réunissent chaque trimestre au sein du « Comité Innovation Prévention », pour apporter des solutions les plus proches du terrain. 150 salariés exercent des métiers très différents : production, gestion et distribution d’eau potable, chantiers de voirie, station d’épuration, curage, etc. Managers, employés et ouvriers se mobilisent donc pour faire progresser chaque jour la santé et la sécurité au travail.

Directeur des sites d’Anzin, Maubeuge et Fourmies au sein du groupe SUEZ, Renaud Camus situe le contexte : « Au sein du groupe, nous avons une politique et des procédures efficaces de sécurité. Les résultats sont là. Cependant, nous allons plus loin avec une démarche qualitative, associant les salariés. Ils sont les mieux placés pour identifier et faire remonter les problématiques ». Préventeur santé-sécurité au sein du groupe SUEZ, Sylvie Leflon précise : « La participation de chacun est nécessaire pour progresser et rester proactifs. Les experts de l’ASTAV, de STSA et de la CARSAT sont essentiels : ils apportent une plus-value médicale, technique et scientifique ».

ASTAV et STSA : une démarche conjointe

Médecins du travail, le Dr Didier Courcier, STSA, suit le site de Maubeuge et le Dr Bernard Ruiz, ASTAV, celui d’Anzin. Ergonome à STSA, Sabrina Girard explique : « Nous avons mis en place trois groupes de travail communs aux deux sites : organisations, moyens techniques, vêtements de travail. Ce dernier groupe s’explique parce que les chantiers se réalisent autant en hiver, dans le froid, qu’en été en pleine chaleur ». Tony Bureau, ergonome à l’ASTAV, précise : « Ces groupes de travail ont associé l’encadrement, les employés et les ouvriers en liaison avec le CHSCT, dans une dynamique constructive ». Ergonome à STSA, Ludovic Le Goupil précise : « Nous leur apportons des conseils techniques tant pour l’évaluation que pour les préconisations de solutions. Pour la mesure des vibrations causées par certains outils, nous avons bénéficié de l’expertise de la CARSAT ».

Février 2018 : le plan d’action

Sabrina Girard poursuit : « En février 2018, nous avons organisé une restitution générale des groupes de travail en présence de la direction. Les salariés ont présenté le fruit de leur réflexion débouchant sur la construction d’un plan d’action ». Renaud Camus conclut : « Nous avons à présent quinze référents volontaires représentatifs des différents métiers de l’entreprise. Chaque référent conseille ses pairs, fait remonter les informations, assure une veille technique et règlementaire, participe à l’élaboration de solutions. Ils constituent le Comité Innovation Prévention ». La démarche est devenue pérenne.

“ Nous allons plus loin avec une démarche qualitative, associant les salariés “ Renaud Camus,
directeur des sites, Groupe Suez.

GROUPE SUEZ

150 salariés

Renaud Camus, directeur des sites
Sylvie Leflon, préventeur santé sécurité

ANZIN- MAUBEUGEFOURMIES

SANTÉ AU TRAVAIL DE VALENCIENNES (ASTAV)
SANTÉ AU TRAVAIL SAMBRE AVESNOIS (STSA)

1 – Santé au Travail Sambre Avesnois. 2 – Service de santé au travail du Valenciennois. 3 – Caisse d’Assurance
Retraite et de Santé au Travail.

(Publié dans le N°43 : Services à la personne: on en aura tous besoin un jour !) le 14/07/2018

esp-header

Ensemble pour innover en prévention !

La démarche développée au sein des agences d’Anzin, Maubeuge et Fourmies du groupe SUEZ relève d’une coopération exemplaire :
-Associant les compétences de deux services de santé au travail (ASTAV et STSA), d’une part.
-Associant les composantes d’une entreprise (Direction, instances représentatives du personnel et salariés), d’autre part.
Une dynamique de prévention s’est mise en place en quelques mois, complémentaires de la politique interne au groupe, grâce à l’accompagnement et les expertises des deux services de santé au travail. Retour sur les points essentiels de cette démarche.

  • En 2016-2017, des groupes de travail associant managers et opérateurs sur les chantiers : cette transversalité repose sur un dialogue de confiance, ouvert sur le travail réel, effectué en toutes saisons sur les chantiers.
  • Des experts en appui et en animation de ces groupes : les spécialistes des services de l’ASTAV, de STSA et de la CARSAT ont apporté expertises (médicales, scientifiques) et expériences (ex. ergonomie, évaluation des charges de travail et des coûts métaboliques, mesurage des vibrations, recherches et tests de solutions techniques et de matériels adaptés, etc.)
  • Des thèmes de travail choisis avec l’entreprise au regard de l’expression des parties prenantes : Organisation du travail, Moyens et innovations techniques, conditions climatiques et vêtements de travail.
  • Pour exemple, la question des vêtements de travail demande une réflexion spécialisée associant les salariés, tant pour l’appropriation de la problématique que le choix de solutions adaptées en situation réelle de travail : coût métabolique en fonction de la température extérieure (hiver/été), les normes, la praticité des tenues de travail, etc.
  • Un temps fort en févier 2018: une restitution collective (concrète et ludique) a rassemblé tous les acteurs et les métiers concernés de l’entreprise, favorisant en cela les dialogues en interne ; le croisement des points de vue et la recherche croisée de solutions sont essentiels pour la réussite de la dynamique.
  • Un plan d’actions s’inscrit alors dans le temps, dans les suites de ce temps fort ; l’entreprise le conçoit et le porte en autonomie, tout en gardant le recours aux experts de l’ASTAV, de STSA et de la CARSAT.
  • Des référents sont identifiés sur les sites (Valenciennes, Maubeuge et Fourmies), permettant des échanges permanents autour des thèmes de travail ; ils exercent cette fonction de référents au sein de leurs fonctions et métiers respectifs ; ils éclairent l’encadrement et la direction sur des problématiques à traiter en commission ; ils éclairent leurs pairs, tout en assurant une veille technique et règlementaire.
  • Une commission « Innovation et Technique » est mise en place, en lien avec les référents locaux ; cette commission est transversale dans sa composition (direction, encadrement, représentants du personnels, salariés référents).
    Cette démarche illustre combien les intervenants extérieurs (Services de santé au travail et CARSAT) peuvent être facilitateurs du développement de la culture de la prévention au sein d’une entreprise, en apportant expertises et expériences répondant aux questionnements des différents acteurs (direction, encadrement, représentant du personnel, salariés).
Témoignages