Témoignages

Témoignages

DUNFRESH

Situé au carrefour des autoroutes A1, A16 et A25, dans le site portuaire de Dunkerque Ouest, Dunfresh nous permet de disposer de fruits et légumes venant de Côte d’ivoire, République Dominicaine, Martinique, Guadeloupe, etc. Du déchargement des 250 containers par semaine en moyenne, arrivés par navires, aux départs journaliers des «38 tonnes» de l’une des 35 portes de quai, la chaîne du frais (entre 0 et 16°) est respectée. 63 salariés assurent le déchargement, la réception, les vérifications quantitatives et qualitatives, le stockage, le reconditionnement et la réexpédition des produits frais.

William Brutsaert, directeur, est direct : « Nous avons été habitué à la visite médicale annuelle ; aujourd’hui, les médecins du travail sont surbookés. Pour nous, le passage de la visite systématique à 2 ans ne change pas grand-chose. Par contre, les visites médicales à l’embauche, les visites de reprise et les visites à la demande sont essentielles ». Le docteur Marie-Thérèse Jeu, médecin du travail à la Santé au Travail de Dunkerque (CEDEST) a su garder un contact permanent avec l’entreprise, grâce aux assistantes en santé au travail.

Une aide indispensable et complémentaire

Pour le docteur Marie-Thérèse Jeu, « les assistantes en santé au travail me sont indispensables pour garder un contact permanent avec l’entreprise. Elles me font toujours un retour de leurs interventions. Avec Dunfresh, cela se passe très bien car l’entreprise a compris qu’elles constituaient un relais efficace avec moi. Bien sûr, je garde un contact direct avec l’entreprise. Elles ne me remplacent pas. Elles me complètent. Je gagne en efficacité. »

Des actions en continu, un dialogue permanent

William Brutsaert résume la collaboration avec le CEDEST : « Nous avons bénéficié d’un mesurage de bruit qui s’est révélé correct. Le casque est devenu obligatoire sur un poste de travail. Des campagnes d’information sont cependant régulièrement réalisées. Une étude ergonomique a été réalisée sur tous les postes de manutention par Sylviane Potier du SISE (Service d’Ingénierie Sociale des Entreprises) ; un plan d’actions est mis en oeuvre. Une formation sur la Prévention des Risques liés à l’Activité Physique (PRAP) est en cours. Les salariés sont sensibles à ce qui est fait pour leur santé. Tout est réalisé en concertation avec les délégués du personnel et le CHSCT. » Sans Emilie Lecailliez, Marilyne Pattyn, Claudie Louit, assistantes en santé au travail au CEDEST, tout cela n’aurait pas été possible.


DUNFRESH
63 salariés
William Brutsaert, directeur

DUNKERQUE

SANTÉ AU TRAVAIL DE DUNKERQUE (CEDEST)

(Publié dans le N°20 : La Santé au Travail succède à la Médecine du Travail BIENVENUE !) le 01/10/2012

Témoignages