Témoignages

Témoignages

DANONE

Information et sensibilisation aux risques Les ateliers sont silencieux ! Place aux sessions d’information...

Bailleul est le site le plus important pour l’élaboration des yaourts DANONE selon différentes recettes : Nature, Bio, Activia… et le tout récent « 1919 » ! Sur ce site, 240 salariés travaillent en 5 × 8 continu, car les yaourts sont produits jour et nuit, 7 jours sur 7. Pourtant, un jour par an, toutes les installations sont en sommeil : les salariés sont en formation Santé-Sécurité. Pour la Journée Sécurité 2017, PÔLE SANTE TRAVAIL Métropole Nord a assuré l’animation de sessions d’information à l’utilisation des produits de nettoyage et des désinfectants, tous validés sur le plan de la sécurité sanitaire.

Ahmed Adahlali est le responsable sécurité du site, sous la responsabilité de Rémi Cappelaere. « C’est dans le fonctionnement du groupe : chaque année on arrête la production durant une journée pour que les salariés, quelles que soient leurs fonctions, assistent à des sessions de sensibilisation et d’information », nous précise Ahmed Adahlali. « Le CHSCT participe à la conception et la programmation de cette journée. Des sessions ont lieu en salles de réunion, d’autres au sein des ateliers, au cœur des situations de travail. Toutes portent sur des questions d’actualité, en étant opérationnelles et concrètes ». Au programme de la journée 2017 : protection de l’environnement, sécurité alimentaire, sommeil, prévention de l’exposition au bruit, protection de la main, sensibilisation au risque chimique.

Le « plus » du médecin du travail

Pour Ahmed Adahlali : « Faire appel à notre médecin du travail, le Dr Luc Baelde, est une évidence. C’est très important pour nous. Il connaît l’entreprise et ses salariés. Il apporte une expertise extérieure. Nous collaborons régulièrement sur l’évaluation des risques et le développement de la santé au travail ». Médecin du travail à PÔLE SANTE TRAVAIL Métropole Nord, le Dr Luc Baelde poursuit : « Chez Danone, la sécurité est un enjeu partagé entre tous les échelons. Le but permanent est de “tuer” les risques. Une charte sécurité donne l’impulsion générale. Par exemple, chacun peut s’exprimer face à un danger et se retirer. Par ailleurs, l’établissement d’un bonus de performance industrielle comprend le respect de critères de sécurité ». A noter que Luc Baelde assiste à toutes les réunions de CHSCT : « C’est un lieu d’échange privilégié, qui me permet de rester en dialogue avec chacun ».

L’apport de l’infirmière de santé au travail

Infirmière de santé au travail, Sylvie Dewitte connaît le risque chimique puisqu’elle a travaillé dans une entreprise pétrochimique du littoral, avant de rejoindre l’équipe pluridisciplinaire du centre PÔLE SANTE TRAVAIL Métropole Nord de Caestre. « En une journée, j’ai reçu 14 groupes de 10 à 15 personnes. Les produits chimiques sont partout : à la maison, au travail d’où les items abordés : comprendre l’étiquette et ses messages de précautions, aborder la fiche de données de sécurité, décrire et rappeler les principes de prévention collective et individuelle, informer sur les bons gestes en cas de projection malencontreuse de produits soit de nombreux échanges avec les différents groupes rencontrés ».

“Faire appel à notre médecin du travail est une évidence. Il connaît l’entreprise et ses salariés”
Ahmed Adahlali, responsable sécurité, Danone.

DANONE
Produits laitiers frais

240 salariés
Ahmed Adahlali, responsable sécurité
BAILLEUL

PÔLE SANTE TRAVAIL Métropole Nord

1 – Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, bientôt remplacé par le Comité Social Economique, en application de l’ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la nouvelle organisation du dialogue social.

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Témoignages