Témoignages

Témoignages

MIXTIF

Dans la coiffure aussi... Le «duer» est obligatoire !

« Allo… Pouvez-vous m’aider ? » En lançant cet appel téléphonique, Sylvie DRIDI, gérante du salon MIXTIF coiffure à Rosendaël, près de Dunkerque, ne se doutait pas qu’au CEDEST (Santé au Travail de Dunkerque), le docteur Le Bihan, son médecin du travail, lui répondrait : « Oui, bien sûr… Et nous pouvons même venir chez vous à un moment qui vous convienne… ». En effet, le CEDEST aide les TPE à réaliser leur Document Unique d’Evaluation des Risques dans le cadre de la campagne « Bien-être au travail », lancée par le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais1, avec la participation active des services de santé au travail de la région. Le Docteur Le Bihan est également le médecin du travail référent au Cedest pour les salons de coiffure.

mixtif coiffure

Sylvie Dridi a créé MIXTIF coiffure, il y a 7 ans. « Je ne connaissais pas l’existence de ce document » nous dit-elle. « Mon comptable m’a appris que l’inspection du travail avait fait des contrôles chez plusieurs de ses clients. Il m’a conseillé d’appeler le CEDEST, mon service de santé au travail ». Chaque entreprise, quelles que soient sa taille et son activité, doit en effet procéder à l’évaluation des risques auxquels sont exposés ses salariés. Et mettre en place des mesures de prévention adaptées. Tout ceci doit être colligé dans un Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER). Ce document doit être régulièrement actualisé. En cas de contrôle, il doit être mis à disposition de l’inspecteur du travail.

Une charge en plus. Mais… allégée !

« Je ne vois pas passer les journées. Avoir sa petite entreprise, c’est « être sur le pont » en permanence… Je me suis dit : encore une charge supplémentaire à réaliser », relate Sylvie Dridi. « J’ai été agréablement surprise quand j’ai su que le CEDEST pouvait m’aider dans mon salon de coiffure. Pour moi, ils ne faisaient que les visites médicales obligatoires. Pour le DUER, c’est inclus dans la cotisation. Heureusement que je les appelés, car j’allais payer un prestataire extérieur… ». Patricia Pattyn, assistante en santé au travail au CEDEST s’est rendue dans le salon de coiffure de Sylvie Dridi. Elle lui a expliqué les prestations du CEDEST et lui a présenté la méthode pour réaliser le DUER. Elles se revoient dans quelques semaines. « Grâce aux conseils de Patricia Pattyn, j’ai commencé à faire mon Document Unique. J’en parle avec ma salariée. C’est intéressant. Ce n’est pas compliqué… mais c’est du boulot supplémentaire. Nous sommes un peu isolé à la tête de nos petites entreprises. C’est vraiment bien d’être aidé par le CEDEST ».

Le partage d’expériences

Patricia Pattyn précise : « A Mixtif coiffure, nous avons apporté une aide pour faire le Document Unique et avons profité pour réaliser la fiche d’entreprise en accord avec le médecin du travail. Tout cela, dans un dialogue constructif avec l’entreprise ». Christelle Asseman est coordinatrice pluridisciplinaire au CEDEST : « Nous réalisons des rencontres entre patrons de TPE par branches professionnelles autour d’un petit déjeuner ou déjeuner. Pour les coiffeurs, en avril et mai, des anciens, qui ont 30 ans de salons, ont pu ainsi échanger avec des jeunes qui créaient leur entreprise. Marie-jo Loywick et Marilyne Pattyn ont ainsi animé ces sessions dans une ambiance très collaborative ».

Je ne savais pas que mon service de santé au travail le faisait !”
Sylvie Dridi,
gVrante MIXTIF
Salon de coiffure

1 Voir «Interview» pages 8, 9 et 10 de ce numéro d’Entreprise et Santé.

(Publié dans le N°22 : Apprentissage: apprendre la santé!) le 27/05/2013

Témoignages