Témoignages

Témoignages

CARDON TRADILINGE

Ergonomie: en 60 ans, que d’évolutions !

Dans le monde entier, notamment au Québec, Moscou ou Dubaï, la marque TRADILINGE est recherchée. Synonyme d’excellence, CARDON TRADILINGE est parmi les quelques fabricants restants sur le marché français du linge de maison : nappes, draps de bain, housse de couette et draps de lit, articles de puériculture, etc. Associant un savoir- faire artisanal pour des commandes « sur mesure », CARDON TRADILINGE a su s’équiper des plus récentes technologies pour une production en grande série. Fondée à Esne en 1958, puis implantée à Cambrai depuis 1971, CARDON TRADILINGE a intégré une styliste depuis 2001. Ce confectionneur crée donc ses propres collections, avec une distribution en magasin, en grande distribution, en VPC et à l’export. Son service de santé au travail, l’Association Interentreprises de Santé et Médecine du Travail de Cambrai, a suivi toutes les mutations de cette entreprise familiale.

« J’ai connu l’époque où on portait le tissu à l’épaule », nous déclare Gilbert Clochette, qui a repris l’entreprise avec son épouse Charline, fille de Mme Cardon, fondatrice de l’entreprise, en 1992. Aujourd’hui, l’entreprise familiale est gérée par Philippe et Raphaël, leurs fils, et repose sur trois entités principales : Cardon confection, qui assure la production, Tradilinge, qui assure la logistique et la commercialisation en France et à l’étranger, Le fil de Charline qui réalise la vente en ligne. En complément, une boutique de vente au détail, Tradiboutique, est implantée à Cambrai. « Pour rester performant, il faut toujours aller de l’avant et s’adapter. Dans nos ateliers, nous avons 65 salariés en production. Depuis des années, notre entreprise est suivie par le docteur Anne-Sophie Audebert, médecin du travail à l’AISMT. Sur son conseil, nous avons pu bénéficier des compétences du docteur Patrice Thorez, médecin ergonome à l’AISMT. Il nous a rendu d’énormes services. Aujourd’hui, c’est Mme Hélène Bouret, Ergonome, psychologue, membre du l’équipe pluridisciplinaire de l’AISMT qui travaillera avec le Docteur Audebert ».

Des améliorations en continu

L’entreprise a conservé des machines de plus de trente ans, dans le but de préserver un savoir artisanal. Ce savoir-faire est très recherché aujourd’hui pour des commandes particulières. CARDON confection a également su investir régulièrement pour anticiper les évolutions. Son parc machine dispose par exemple d’un système informatisé de gestion intégré, qui est à la pointe des innovations. « Il ne reste aujourd’hui que 5 à 6 unités identiques à la nôtre au niveau national (en tant que fabricants). Nous avons su préserver un savoir-faire d’excellence et une production française » précise Gilbert Clochette. « 95 % de notre personnel nous quitte après 30 à 40 ans d’ancienneté, n’ayant connu que notre entreprise ». Tout est mis en œuvre au niveau des conditions de travail pour permettre aux salariés d’avoir une activité professionnelle la plus longue possible.
Pour Gilbert Clochette : « L’arrivée de chariots élévateurs aménagés, le passage de tables de coupe au ciseau manuel électrique vers des tables automatisées pilotées par ordinateur (voir photo), la mise sur potence des fers à repasser, la mise en place d’un convoyeur E.T.O.N pour limiter le port de charges (installé lorsque le Docteur Soulignac assurait le suivi de l’entreprise), ont concouru, par exemple, à l’amélioration des conditions de travail. Et l’AISMT nous a permis de mettre l’ergonomie au cœur de l’entreprise ».

Une priorité : la prévention

Les compétences mises à notre disposition par l’AISMT ont permis d’améliorer les situations de travail, notamment sur les postes de plieuses, repasseuses, piqueuses, sur jeteuses, etc. L’objectif est la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques. Pour Gilbert Clochette : « Avec ces prestations en ergonomie, la médecine du travail a pleinement joué son rôle de préventeur. Vis-à-vis des TMS, la prévention est un objectif prioritaire et permanent ». La démarche ergonomique repose sur l’observation des situations de travail et l’expression des salariés. Par ailleurs, les interventions du médecin du travail se font en liaison avec le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail. En outre, sur le conseil de Mélinda L’Hévéder, Intervenante en Prévention des Risques Professionnels à l’AISMT, après un long travail et un investissement important, un détachant CMR a pu être substitué par la terre de Sommières qui est un produit naturel.

Avec ces prestations en ergonomie, la médecine du travail a pleinement joué son rôle de préventeur “
Gilbert CLOCHETTE, Président du Groupe, CARDON TRADILINGE.

CARDON TRADILINGE
Linge de maison
65 salariés
Gilbert CLOCHETTE, Président du Groupe

CAMBRAI

SANTÉ AU TRAVAIL DE CAMBRAI (AISMT)

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

Témoignages