Témoignages

Témoignages

Café – Restaurant

Le cas de « Bernard » est réel. Garçon de café depuis de longues années, il est atteint de surdité suite à une maladie. Comment garder son emploi ? Réponse avec le docteur Lucette Mignien, médecin du travail à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord et Francine Plateel, assistante référent handicap. Cet exemple illustre l’une des missions dévolues par la loi aux services interentreprises de santé au travail : prévenir la désinsertion professionnelle et contribuer au maintien dans l’emploi des travailleurs..

cafe

Sans l’assistance de son service de santé au travail, Bernard aurait pu perdre tout emploi… En effet comment rester garçon de café, quand on devient sourd ? Son médecin du travail, le docteur Lucette Mignien l’a orienté et accompagné, en activant tout un « réseau » de professionnels spécialisés dans la prise en charge du handicap. Première étape : être reconnu Travailleur Handicapé (TH). Deuxième étape : faire intervenir le SAMETH (Service d’Aide au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés). Troisième étape : obtenir une aide de l’AGEFIPH1 (Association de GEstion du Fonds d’Insertion des Personnes Handicapées). Dans le cas de Bernard, une subvention de 1 600 € pour l’appareillage des deux oreilles a été obtenue.

145 RQTH en six mois ?

« Depuis janvier 2012, dans mon service de santé au travail, 145 salariés ont bénéficié de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapé, plus connu sous le sigle RQTH » nous déclare Lucette Mignien, médecin du travail et coordinatrice du réseau régional Santé Travail Maintien dans l’Emploi (STME). « C’est toujours un moment délicat. Il faut prendre un temps d’écoute et de dialogue avec le salarié, qui a souvent du mal à admettre cette qualification. Puis, c’est difficile, car commence alors un véritable parcours du combattant ! ». En effet, plusieurs partenaires sont parties prenantes des décisions à venir : Caisse d’Assurance de Retraite et de Santé au Travail, Caisse Primaire d’Assurance Maladie, Maison Départementale des Personnes Handicapées… « Chacun a ses critères et ses logiques propres. Le but est d’instruire le plus rapidement possible les dossiers, tout en maintenant le dialogue avec le salarié et son employeur ! ».

Assistante référent handicap

Devant ces complexités administratives et le nombre d’interlocuteurs à associer, Francine Plateel occupe une fonction spécialisée : assistante référent handicap pour l’ensemble de son service de santé au travail. « Quand un médecin du travail a un salarié qui va être concerné, je rencontre le salarié et je fais le point avec lui. Puis j’assure toute l’ingénierie administrative en orientant le salarié dans ses démarches, en vérifiant les différents dossiers à constituer et en faisant les liens nécessaires entre les professionnels et les commissions concernées ». Résultat : gain de temps et d’efficacité dans l’intérêt du salarié et de son entreprise.

1 Le fonds géré par l’AGEFIPH est constitué grâce à des cotisations spécifiques payées par les entreprises de plus de 20 salariés sous certaines conditions (« contribution AGEFIPH »).

Du côté des Régions…

Le Conseil Régional de Picardie a soutenu le programme expérimental 2008-2012 « Entreprises de Picardie en Santé », en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé de Picardie, l’association AINF et le groupe SANOFI. Objectifs : Sensibilisation sur l’alcool, le tabac, le sport et l’alimentation dans 92 entreprises de 20 à 200 salariés, tous secteurs d’activité confondus, avec leur service de santé au travail. Le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais a initié le programme 2011-2014 « Bien être au travail en Nord- Pas-de-Calais », piloté par l’Institut de Santé au Travail du Nord de la France, avec les services de santé au travail interentreprises de la région. Objectifs: aider à l’évaluation des risques et la prévention dans les TPE, formation et diffusion des connaissances, développement des consultations de pathologie professionnelle.

(Publié dans le N°20 : La Santé au Travail succède à la Médecine du Travail BIENVENUE !) le 01/10/2012

Témoignages