Témoignages

Témoignages

AUCHAN NOYELLES-GODAULT

La prévention passe par un

Dans une grande surface, les hôtesses de caisse réalisent un travail très sensible. Ces postes ont fait l’objet de nombreuses études ergonomiques. A Auchan Noyelles-Godault, près de Lens dans le Pas-de-Calais, une action originale a été menée en 2011 : la mise en place d’un buffet diététique… Cette action a été réalisée avec le concours du service de santé au travail, l’AST 62-59. Ce buffet diététique, qui s’inscrit dans une dynamique globale, avait déjà eu lieu en 2009 et c’est à la demande des hôtesses de caisse qu’il a été renouvelé en 2011.

auchan

750 salariés travaillent à Auchan Noyelles-Godault. Un des plus importants de France. Les hôtesses de caisses sont au nombre de 160. L’idée du buffet diététique est née lors d’une réflexion de fond menée avec la directrice des ressources humaines, madame Sandrine Fouquet. Cette réflexion de fond faisait suite à une demande du « secteur Caisse ». En liaison avec le Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT), le docteur Marie-Christine Marek, médecin du travail, a d’abord réalisé une formation « TMS en caisse ». Rappelons la signification du sigle TMS : il s’agit des Troubles Musculo-Squelettiques, dont la fréquence est croissante.

Au départ, la formation

Celle-ci apporte aux hôtesses de caisse une opportunité unique de dialogue et d’explications. Avec le médecin du travail, une réflexion globale était alors engagée : notions d’anatomie, circonstances d’apparition des douleurs, rôle de la position de travail et de l’aménagement du poste, influence néfaste des gestes répétitifs et du stress, place de l’hygiène de vie (alimentation, sport, sommeil…). Chacun pouvait alors comprendre que les TMS étaient la conséquence de plusieurs facteurs qui, s’associant les uns aux autres, faisaient naître les douleurs…

« Pouvoir se poser »

Pour Frédérique Bockl, infirmière de santé au travail (Service Social du Travail de la Région Nord), « la demande est venue du secteur Caisse : pourquoi ne pas organiser, un jour donné, un buffet froid et un goûter, avec l’appui d’une diététicienne qui viendrait nous conseiller pour l’élaboration et serait présente lors du buffet diététique. En résumé : avoir des conseils pratiques et applicables pour la vie de tous les jours, pouvoir se poser et dialoguer. Il y a eu une forte mobilisation la veille pour faire les courses selon les conseils de la diététicienne et aménager la salle ; il y eu une forte participation, le jour même ».

« Savoir s’associer »

Sandrine Lambert est diététicienne au service de santé au travail (AST 62-59) : « J’ai établi la liste des courses et j’ai préparé le buffet et le goûter diététique avec l’infirmière Frédérique Bockl et Patricia Augustyn (hôtesse de caisse). J’ai apporté des affiches. Mais aussi des dépliants et des sets de tables plastifiés. Elles les ont emportés chez elles. J’ai répondu aux nombreuses questions. J’ai pu aussi avoir quelques entretiens plus personnalisés.
Il est toujours utile de rappeler les principaux groupes alimentaires et de donner des conseils pratiques sur la composition d’un repas ou d’une collation, en tenant compte des situations personnelles. D’ailleurs, j’ai revu en consultation individuelle de suivi diététique plusieurs hôtesses de caisse ». Nul doute que tout se joue entre l’individuel et le collectif.

AUCHAN
Noyelles-Godault 750 salariés
Frédérique Bockl, infirmière,
Service Social du Travail de la Région Nord (SSTRN)
Santé au Travail Arras-Béthune-Hénin Beaumont- Lens (AST 62-59)

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/12/2011

Témoignages