Témoignages

Chiffres clés

Plan National Santé Travail 2016-2020 (PNST 3)

Plan National Santé Travail 2016-2020 (PNST 3)
Salariés du privé, travailleurs indépendants et fonction publique
Le périmètre du PNST 3 s’ouvre à d’autres formes de travail que le salariat dans une entreprise privée. En effet, il s’adresse aussi au travail indépendant et aux trois versants de la fonction publique : fonction publique d’Etat, collectivité territoriale, fonction publique hospitalière. La « santé au travail » ne concerne pas que les entreprises privées ! (Source : Ministère du travail)

Pour une « culture de la prévention » au travail
En s’ouvrant à d’autres formes de travail que le salariat en entreprise privée, le PNST 3 devrait « concerner l’appropriation de la culture de prévention, le développement de la prévention de la désinsertion professionnelle, la mise en œuvre de la qualité de vie au travail, et la mise en perspective des données de la santé au travail ».
(Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social)

Le travail, facteur de santé et la santé au travail, facteur de performance
Le PNST 3 a pour ambition de « promouvoir le travail en faisant en sorte que celui-ci soit un facteur de santé. Il s’agit de situer la santé dans un processus continu tout au long de la vie, en valorisant les dynamiques positives visant la qualité du travail. Exprimé par le concept de travail-santé, ce travail de qualité est un enjeu de premier ordre, tout à la fois facteur de santé des personnes, de prévention des risques organisationnels et aussi d’efficacité quant à la performance économique des entreprises.
(Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social)

Prévenir la désinsertion professionnelle
Pour le PNST 3, il faut « organiser une offre coordonnée de services aux personnes confrontées à une restriction d’aptitude pour raison de santé, afin de favoriser leur maintien dans la dynamique du travail ; et décliner également une offre de service vis-à-vis des entreprises, notamment les TPE».
(Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social)

Favoriser la Qualité de vie au travail et prioriser certains risques
La qualité de vie au travail est retenue comme étant un objectif stratégique majeur. En outre, nonobstant celles retenues par ailleurs, le PNST 3 identifie les priorités suivantes : réduction du nombre d’accidents (notamment chute de hauteur et de plein pied), prévention de l’usure professionnelle et des risques psychosociaux, maîtrise de l’exposition aux CMR (Cancérogènes-Mutagènes-Reprotoxiques) et aux produits nano-technologiques, prévention des pratiques addictives et des maladies cardio-vasculaires au travail.
(Source : Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social)

Hors magazine le 15/02/2016

Témoignages