Témoignages

Témoignages

GARAGES

En 2016, 150 garages sont adhérents de MTA, Médecine du Travail de l’Aisne. Près de 90 % d’entre eux ont moins de 10 salariés. Sur 2016 et 2017, lors de l’actualisation de la Fiche d’Entreprise, un kit « gants » est proposé au chef d’entreprise et ses salariés. « J’ai retenu ceux que nos salariés ont adoptés. L’expertise de MTA nous donne l’assurance de faire les bons choix, par rapport à tout ce qui nous est présenté » nous avait déclaré Dominique Boucher, collaboratrice du chef d’entreprise Carrosserie BOUCHER à Chauny.

(Publié dans le N°38 : Obligations & Solutions !) le 19/04/2017

DECATHLON

Dix-huit salariés travaillent au magasin DÉCATHLON de Cambrai, répartis en quatre métiers : conseiller sportif, vendeur sportif, technicien d’atelier, hôte et hôtesse de caisse. En mars 2016 grâce à un travail collectif, Benjamin Huyghe, directeur, organise les postes de travail en tenant compte des souhaits exprimés par les salariés. En Septembre 2016, il contacte le Dr Jean-Jacques Fontaine, médecin du travail à l’AISMT, son service de santé au travail.

(Publié dans le N°38 : Obligations & Solutions !) le 19/04/2017

COCA COLA EUROPEAN PARTNERS

A Petite-Synthe, près de Dunkerque, COCA COLA EUROPEAN PARTNERS emploie 60 salariés, dont la spécialité est la maintenance des distributeurs de boissons. La sensibilisation et la formation aux gestes de premiers secours sont intégrées dans la politique de santé de l’entreprise. Neuf sauveteurs secouristes du travail (SST) sont formés au sein de l’entreprise, et suivent le module de recyclage tous les deux ans.

(Publié dans le N°38 : Obligations & Solutions !) le 19/04/2017

ADEOServices

Dans la gestion du risque incendie, le nombre de victimes se joue dans la capacité à quitter les lieux, avant d’être pris par les fumées et les flammes… D’où la nécessité et l’obligation de procéder à des exercices d’évacuation. 1 200 personnes travaillent sur le site ADEOServices à Ronchin : 800 en interne et 400 en prestations externes. 13 000 m² de logistiques et 10 000 m² d’espaces de travail et de réunion composent les locaux.

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 06/01/2017

CYRILLUS VERTBAUDET GROUP

CYRILLUS et VERTBAUBET sont des marques emblématiques de l’économie régionale. Le siège social est à Tourcoing. La plate-forme logistique est à Wambrechies. Spécialisés dans la conception et la distribution d’articles textiles et de décoration pour les enfants et la famille, les deux marques sont distribuées partout dans le monde, avec une stratégie multicanale : 150 points de vente dans 10 pays et 16 sites de e-commerce.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

CARDON TRADILINGE

Dans le monde entier, notamment au Québec, Moscou ou Dubaï, la marque TRADILINGE est recherchée. Synonyme d’excellence, CARDON TRADILINGE est parmi les quelques fabricants restants sur le marché français du linge de maison : nappes, draps de bain, housse de couette et draps de lit, articles de puériculture, etc. Associant un savoir- faire artisanal pour des commandes « sur mesure », CARDON TRADILINGE a su s’équiper des plus récentes technologies pour une production en grande série.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

ARCHIVECO

Entreprise de rayonnement national, ARCHIVECO est spécialisé dans la gestion documentaire et l’archivage. Depuis plus de 35 ans, ARCHIVECO répond à tout besoin d’archivage physique et numérique, soit en prestation de conseil, soit en service externalisé. Les experts d’ARCHIVECO accompagnent tout projet d’archivage : gestion et conservation des archives publiques, gestion et conservation de documents papier ou de supports audio vidéo, archivage électronique, numérisation, sauvegarde de supports informatiques, etc.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

CARROSSERIE BOUCHER

A Chauny, la carrosserie BOUCHER est une entreprise familiale créée en 1964. Reprise de père en fils, elle est dirigée depuis 1992 par François Boucher, gérant non salarié. Du véhicule sans permis au bus, en passant par les voitures, utilitaires et poids lourds, la carrosserie BOUCHER réalise toutes réparations pour toute marque, quels que soient l’assureur et le sinistre. Elle réalise aussi le remorquage de véhicule, 24 heures sur 24, dans un rayon de 20 km.

(Publié dans le N°35 : Artisans, commerçants, travailleurs indépendants…Votre santé compte pour vos salariés!) le 21/07/2016

BONPRIX

Filiale du groupe OTTO spécialisée dans la vente à distance, BONPRIX vise la qualité maximale dans sa relation avec ses clients. Pour l’entreprise, cette qualité est inséparable de la qualité de vie au travail de ses salariés. Créé en 1991 et dirigé depuis 2012 par Jean François Van Gool, le site de Marcq-en-Baroeul regroupe 100 salariés, avec un turn-over très faible et une ancienneté moyenne de 16 ans ; 11 % d’entre eux sont reconnus Travailleurs Handicapés.

(Publié dans le N°35 : Artisans, commerçants, travailleurs indépendants…Votre santé compte pour vos salariés!) le 20/07/2016

CORA Cambrai

L’hypermarché CORA de Cambrai comprend 280 salariés. En 2015, une salariée, hôtesse de caisse à la station service, présente des troubles ostéo- articulaires qui rendent difficile la poursuite de son activité. Sauf à aménager le poste. C’est le choix qu’a fait Christophe Naegelin directeur de l’hypermarché, en liaison étroite avec le docteur Jean-Jacques Fontaine, médecin du travail à l’AISMT, l’Association Interentreprises de Santé et Médecine du Travail de Cambrai.

(Publié dans le N°35 : Artisans, commerçants, travailleurs indépendants…Votre santé compte pour vos salariés!) le 20/07/2016

LALAUT Traiteur

Créé en 1982, LALAUT Traiteur emploie aujourd’hui 20 salariés à Boulogne-sur-Helpe. Cette entreprise familiale, dirigée par Marc Lalaut, réalise des repas et des plats à emporter pour collectivités, associations ou familles. Les livraisons dans l’Avesnois, l’Aisne ou la Belgique mobilisent une flotte de 15 véhicules : véhicules légers, camionnettes, camions. Le bon entretien des véhicules est essentiel pour l’activité. Il est confié à un mécanicien, Fréderic Bigo, arrivé en 2000 chez LALAUT Traiteur : « J’ai besoin de travailler.

(Publié dans le N°34 : Santé au travail : PLUS EFFICACE À PLUSIEURS !) le 30/05/2016

BUT Fayet

32 salariés travaillent au magasin BUT, situé à Fayet, près de Saint-Quentin. Une équipe de la taille d’une TPE ! Au dépôt du magasin se trouve une mezzanine où l’on stocke des matelas et la chaiserie. Monsieur Y est adjoint au chef de dépôt. Toujours dévoué auprès des clients, il n’hésite pas à monter et descendre plusieurs fois par jour l’escalier de la mezzanine, avec des colis plus ou moins lourds et encombrants. A 51 ans, en 2011, il est confronté à des problèmes de santé. Après deux ans d’arrêt pour maladie, il reprend son poste.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

CEDEST (SANTÉ AU TRAVAIL DE DUNKERQUE)

Tout employeur est tenu à une obligation générale de prévention des risques auxquels sont exposés son ou ses salariés. Les principes généraux en sont définis à l’article L. 4221 et suivants du Code du travail. Le point de départ est l’évaluation de ces risques. Depuis le décret n° 2001-1016 du 5 novembre 2001, chaque entreprise, quelles que soient son activité et sa taille, doit colliger cette évaluation, et les mesures de prévention prises, dans un Document Unique d’Evaluation des Risques.

(Publié dans le N°28 : Tous connectés et la santé dans tout cela ? ) le 17/11/2014

FIZZY Confiserie

« Créateur de plaisir et d’émotions », FIZZY connaît des pics d’activités avant les fêtes de Pâques et de Noël. En effet, associer confiserie et jouet (selon le « Candy concept ») constitue le cœur de métier de FIZZY. A Sars-et-Rosières, près de Valenciennes, 80 salariés apportent leur savoir faire pour le bonheur des petits : panier de Pâques, sabots de Noël, confiserie de poche à emporter, side-car Scooby-doo, téléphone Barbie, caméra Barbapa, etc. La gamme est très large. Elle répond à tous les goûts et couleurs.

(Publié dans le N°28 : Tous connectés et la santé dans tout cela ? ) le 17/11/2014

AUCHAN DRIVE

Dans le cadre de son évolution, la société AUCHAN FRANCE s’attend à une montée en puissance du nombre et de la fréquentation des « AUCHAN DRIVE ». Attentive au bien-être et aux conditions de travail au quotidien de ses collaborateurs, la société a mis en place une évaluation de l’impact sur la santé des nouvelles organisations et processus de travail depuis 2010. « Nous considérons la CARSAT1 et notre service de santé au travail PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, comme nos partenaires pour la prévention des risques et la préservation de la santé de nos collaborateurs.

(Publié dans le N°25 : Ca s'est passé près de chez vous!) le 12/02/2014

CORA

Chaque jour, 4 000 à 7 000 personnes fréquentent l’hypermarché CORA de Coudekerque-Branche, près de Dunkerque. 300 salariés y travaillent, dans les 21 000 m² de réserve et de magasin. Pour les équipes de travail, savoir faire face à un éventuel malaise ou accident est capital. Pour satisfaire aux recommandations relatives au Sauvetage Secourisme du Travail, la direction a fait confiance à son service de santé au travail, le CEDEST (CEntre pour le DEveloppement de la Santé au Travail).

(Publié dans le N°23 : Coeur au travail : ça palpite pour moi !) le 22/07/2013

MSB (Multi-Services Bricolage)

A MSB (Multi-Services Bricolage) à Somain, on trouve de tout pour refaire sa maison. En magasin sur plus de 1 000 m² : produits de bricolage, de la décoration jusqu’aux équipements de salle de bains… A l’extérieur : stockage et présentation des matériaux (parpaings, briques, agrégats, bois de charpente, etc.) sur 2 000 m², dont 1 000 m² de hangar. Créée en 1967, MSB est une entreprise familiale qui compte aujourd’hui 10 salariés.

(Publié dans le N°23 : Coeur au travail : ça palpite pour moi !) le 22/07/2013

CFA de Lens-Groupe SIADEP

27 apprentis de 16 à 18 ans suivent une formation de CAP Employé de Vente Spécialisée au CFA (Centre de Formation des Apprentis) Métiers de la Vente et du Tertiaire du Groupe SIADEP de Lens. Ils participent à une action, intitulée « Aide à la vie : le développement de l’estime de soi ». Différents ateliers permettent aux apprentis de bénéficier d’une démarche personnalisée autour de la santé : sophrologie-relaxation, affirmation de soi, conseils en image, etc. La santé au travail de Lens (AST 62-59) a tout naturellement apporté son concours au sein de cette action.

(Publié dans le N°22 : Apprentissage: apprendre la santé!) le 27/05/2013

MIXTIF

« Allo… Pouvez-vous m’aider ? » En lançant cet appel téléphonique, Sylvie DRIDI, gérante du salon MIXTIF coiffure à Rosendaël, près de Dunkerque, ne se doutait pas qu’au CEDEST (Santé au Travail de Dunkerque), le docteur Le Bihan, son médecin du travail, lui répondrait : « Oui, bien sûr… Et nous pouvons même venir chez vous à un moment qui vous convienne… ».

(Publié dans le N°22 : Apprentissage: apprendre la santé!) le 27/05/2013

Nord Sécurité

Fondée en 1962, Nord Sécurité a une position de leader pour la vente d’équipement de sécurité, de vêtements de travail, d’équipements de protection individuelle… Son rayonnement est national. Le site d’Hem, près de Lille, est un entrepôt logistique qui gère la réception, la préparation de commande et l’expédition de plusieurs milliers de références d’articles différents.

(Publié dans le N°21 : Partir, c'est bien... arriver, c'est mieux !) le 26/02/2013

BRICO-DÉPÔT

J’étais avec mon médecin du travail. Je n’allais pas bien » nous dit, d’entrée de jeu, madame Cécile Deneux, hôtesse de caisse à Brico-Dépôt, Bruayla-Buissière. « J’allais tout lâcher. Je ne savais plus comment m’en sortir. Mon médecin du travail a ressenti mon mal-être. Je lui ai dit : mon garçon ne va pas bien… elle m’a écoutée… Oui. Elle, elle m’a écoutée ! Savez-vous ce que c’est un enfant hyperactif ? Je ne savais pas que la santé au travail pouvait m’aider pour mon enfant !».

(Publié dans le N°20 : La Santé au Travail succède à la Médecine du Travail BIENVENUE !) le 01/10/2012

Café – Restaurant

Le cas de « Bernard » est réel. Garçon de café depuis de longues années, il est atteint de surdité suite à une maladie. Comment garder son emploi ? Réponse avec le docteur Lucette Mignien, médecin du travail à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord et Francine Plateel, assistante référent handicap. Cet exemple illustre l’une des missions dévolues par la loi aux services interentreprises de santé au travail : prévenir la désinsertion professionnelle et contribuer au maintien dans l’emploi des travailleurs..

(Publié dans le N°20 : La Santé au Travail succède à la Médecine du Travail BIENVENUE !) le 01/10/2012

DUPONT PNEUS

DUPONT PNEUS à Laon est franchisé sous l’enseigne POINT S. Neuf salariés constituent l’équipe de négoce de pièces détachées et de pneumatiques auprès des particuliers, pour voitures, camions, véhicules industriels, véhicules agricoles… et véhicules de génie civil. Le docteur Chantal Laval a proposé à monsieur Jean-Luc Lequeux, responsable de point de vente, la mise en place d’entretiens infirmiers de santé au travail auprès des neuf salariés en espaçant les visites médicales à deux ans.

(Publié dans le N°20 : La Santé au Travail succède à la Médecine du Travail BIENVENUE !) le 01/10/2012

AST 62-59

En 2009, suite à la mise en place d’un groupe de travail au sein du Service de Santé au Travail, cinq pressings sur Lens ont accepté « OSER ». OSER, comme Outil Simplifié d’Évaluation du Risque chimique. En pratique, ils ont reçu la visite de Marion Hochain et Benoît Zaepffel, ingénieurs QHSE (Qualité Hygiène Sécurité Environnement) au sein de leur Service de Santé au Travail, l’AST62-59 (Association de Santé au Travail 62-59). Au cours de cette visite, les produits manipulés et les tâches de travail ont été listés.

(Publié dans le N°19 : Machine, mon amie) le 18/07/2012

Eur’équip, Lambres-les-Douai

Implantée à Lambres-les-Douai, EUR’EQUIP est une entreprise de 55 salariés. Dirigée par M. Philippe Coste, l’entreprise fabrique, commercialise et installe du mobilier pour collectivités. Des résidences pour personnes âgées aux résidences de tourisme et aux hôtels, en passant par les résidences universitaires… Vous avez peut-être dormi dans un mobilier EUR’EQUIP ! L’entreprise fabrique aussi du mobilier sur mesure, grâce à un bureau d’étude, doté de systèmes informatiques performants.

(Publié dans le N°19 : Machine, mon amie) le 18/07/2012

AUCHAN Valenciennes, rayon poissonnerie

En moyenne, 1000 à 1500 clients par jour se présentent au rayon poissonnerie du magasin AUCHAN Valenciennes. A chaque instant, l’étal doit être impeccable. Passionné par son métier, Frédéric Carlier, chef de rayon, en a fait sa « marque de fabrique ». Du plus petit crustacé au poisson entier, les produits frais sont véritablement « mis en scène ». Et l’étal offre au chaland un spectacle permanent. Son savoir-faire, Frédéric Carlier est en train de le transmettre à Mathieu Claus, nouveau chef de rayon.

(Publié dans le N°18 : Alcool que veux-tu ? ) le 15/06/2012

Carrefour Market Estaires

L’alimentation est de première importance pour rester en forme. Par exemple, une alimentation déséquilibrée peut conduire à des difficultés de vigilance et d’attention. Des déséquilibres qui s’installent sur le long terme sont difficiles à corriger. Et les mauvaises habitudes s’installent progressivement et en douceur… De plus en plus, les entreprises mènent des actions d’éducation alimentaire avec leur Service de Santé au Travail. A Estaires, Carrefour Market a bénéficié des prestations de l’AST 62-59 (Santé au Travail Arras-Béthune-Hénin-Lens).

(Publié dans le N°18 : Alcool que veux-tu ? ) le 15/06/2012

Bienvenue sur chodevant.fr

Sept jours sur Sept et 24 heures sur 24, le site chodevant.fr vous conseille sur la prévention des risques au sein des cafés, hôtels, restaurants et discothèques. En quelques clics, chodevant.fr vous guide dans une démarche de prévention, de manière ludique, précise et pragmatique.

(Publié dans le N°17 : L'obligation de substitution) le 17/04/2012

La Ducasse

Dans le film « Bienvenue chez les Ch’ti », une scène a été tournée dans une brasserie bien connue des lillois : le restaurant « La Ducasse ». En fin de semaine, les clients se succèdent, dans une ambiance détendue et festive. En cuisine, c’est « le coup de feu !»… En salle, on peut entendre « Chaud devant ! ». Le restaurant a fait partie du panel d’établissements, qui ont participé à l’étude sur les risques professionnels mise en place avec l’UMIH de Lille (Union des Métiers et des industries de l’Hôtellerie).

(Publié dans le N°17 : L'obligation de substitution) le 17/04/2012

Plainte d’un voisin contre un pressing : mise en examen du gérant pour homicide involontaire…

A Nice, une dame habite au dessus d’un pressing. Son état de santé se dégrade.

(Publié dans le N°17 : L'obligation de substitution) le 17/04/2012

AUCHAN NOYELLES-GODAULT

Dans une grande surface, les hôtesses de caisse réalisent un travail très sensible. Ces postes ont fait l’objet de nombreuses études ergonomiques. A Auchan Noyelles-Godault, près de Lens dans le Pas-de-Calais, une action originale a été menée en 2011 : la mise en place d’un buffet diététique… Cette action a été réalisée avec le concours du service de santé au travail, l’AST 62-59. Ce buffet diététique, qui s’inscrit dans une dynamique globale, avait déjà eu lieu en 2009 et c’est à la demande des hôtesses de caisse qu’il a été renouvelé en 2011.

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/12/2011

Etablissement Pasquier

« Il est cinq heures, Vron s’éveille… ». Nous sommes en Picardie. Les salariés des établissements Pasquier démarrent leur poste. Le docteur Jean-Luc Lemoine, cardiologue et médecin du travail, ainsi que Rizlène Régui, conseillère en prévention et Intervenante en Prévention des Risques Professionnels (IPRP) sont déjà sur place depuis une demiheure. Tous deux viennent du service de santé au travail d’Amiens (ASMIS).

(Publié dans le N°16 : Nouvelles obligations dès 2012) le 09/12/2011

LECLERC, magasin d’Attin

5 heures du matin au magasin LECLERC d’Attin, près de Montreuil, dans le Pas-de-Calais. Le docteur Catherine Bouvier, médecin du travail, et Nadège Fontaine, Assistante Santé Travail, sont sur place, au quai de réception. C’est l’arrivée des palettes. Le « dépotage » commence : il faut dépalettiser et mettre en rayon les marchandises reçues. Bonjour les manutentions ! C’est justement pour cela que les spécialistes de la Santé au Travail de Calais – Boulogne – Le Touquet (ASTIL 62) sont sur place…

(Publié dans le N°15 : 50 ans... et alors ?) le 28/10/2011

Le groupe

192 sur 197 garagistes se déclarent satisfaits ou très satisfaits. Ils ont reçu la visite de spécialistes de la santé au travail. Ceux-ci ont réalisé un « audit de santé et de sécurité ». Le but de ces professionnels : contribuer à l’amélioration de la santé et de la sécurité du personnel d’atelier dans les garages. D’où viennent ces spécialistes ? Du Service de Santé au Travail de l’Aisne (MTA).

(Publié dans le N°15 : 50 ans... et alors ?) le 28/10/2011

Grand port maritime de dunkerque

Le Grand Port Maritime de Dunkerque, s’est lancé dans une campagne d’information auprès de ses salariés. But : les informer sur les risques liés à la manipulation des produits chimiques et explosifs… Nous sommes en 2010, et la nouvelle réglementation, relative à l’étiquetage, s’applique dès le 1er janvier 2011. Pas de temps à perdre, donc !
S’étendant sur 7000 hectares, le Grand Port Maritime de Dunkerque, 7° port du Range Nord Européen, qui va du Havre à Hambourg.

(Publié dans le N°14 : L'obligation de reclassement) le 15/07/2011

Imprimerie VG GOOSSENS

Sans le savoir, vous prenez peut-être, au rayon alimentation de votre magasin, une découpée, imprimée et façonnée à l’imprimerie VG GOOSSENS, située à Marcq-en-Baroeul, près de Lille. De cette entreprise, sortent des emballages pour des grands noms de l’agroalimentaire.

(Publié dans le N°14 : L'obligation de reclassement) le 15/07/2011

Mader Colors

Trois millions de de peintures décoratives sont produites, chaque année, chez Maders Colors à Maroeuil, près d’Arras. Soit 10 000 tonnes de peintures, pour une entreprise de 100 salariés, dont 60 sont à la production. Il y a peut-être une peinture venant de Maroeuil sur votre façade ou un de vos murs… Fabriquer de la peinture, c’est les risques chimiques. Voici une coopération exemplaire entre une entreprise et son Service de Santé au Travail, à savoir l’Association Santé Travail 62/59.

(Publié dans le N°14 : L'obligation de reclassement) le 15/07/2011

Citernord

Se déplacer durant des heures au volant d’un poids lourd ne signifie pas bouger. Au contraire !
Les risques liés à la sédentarité, comme l’obésité et les troubles cardio-vasculaires, guettent les chauffeurs… Mais il est possible d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

(Publié dans le N°13 : L'etiquette nous parle) le 29/03/2011

Flunch Fayet-Saint-Quentin

La restauration, ce sont les « coups de feu ». Chaque midi, 700 à 1000 personnes, en moyenne, déjeunent au Flunch de Fayet-Saint Quentin. Les fins de semaine et le week-end, un service peut représenter 1200 clients. Devant ces chiffres, on se dit que le personnel doit être sous pression… Allons voir sur place.

(Publié dans le N°13 : L'etiquette nous parle) le 29/03/2011

Leroy Merlin, longueau

L’objectif est de mobiliser au moins 50 % du personnel. Il faut dire que c’est sur inscription. Chaque salarié reçoit un carton d’invitation et choisit son créneau horaire de participation, sur ses heures de travail bien sûr ! » nous déclare Sandrine Chuette, assistante gestion du personnel au magasin LEROY MERLIN de Longueau.

(Publié dans le N°10 : Bien au boulot, bien dans ma vie ?) le 15/10/2010

Carrefour Market

Quand le médecin du travail nous appelle, je réponds : présent.

(Publié dans le N°10 : Bien au boulot, bien dans ma vie ?) le 15/05/2010

Menuiserie

Personne n’est à l’abri d’un accident de voiture ! Encore plus lorsque la voiture est votre outil de travail. Dans les métiers tels que le bâtiment où la conduite de véhicules est fréquente, dans celui d’ambulancier où conduire dans l’urgence est le mot d’ordre, rien n’est à oublier pour sa sécurité !

(Publié dans le N°9 : La santé au travail c'est nous !) le 05/01/2010

CENTRE YVES ROCHER

J’ai reçu la visite d’une Secrétaire Assistante en Santé Travail. Au premier abord, je n’ai pas saisi les raisons de cette visite.

(Publié dans le N°8 : H1N1 : Le travail ) le 15/10/2009

CARLIER AUTOMOBILES

Pour la formation des salariés du garage, j’avais l’habitude de faire appel à un organisme de formation. Ce dernier m’a proposé une aide pour l’évaluation des risques professionnels, en vue d’établir notre document unique.

(Publié dans le N°8 : H1N1 : Le travail ) le 15/10/2009

Etablissement Malterre

Santé au Travail Amiens (ASMIS) Outre une veille sanitaire, une cellule de crise et un numéro spécial, la Santé au Travail d’Amiens a envoyé à ses adhérents un courrier explicatif clair et précis pour les informer au sujet de la grippe A (H1N1) 2009, accompagné d’une affiche. Un geste simple mais efficace.

(Publié dans le N°8 : H1N1 : Le travail ) le 15/10/2009

Pharmacie Desclodures

Point de départ de notre histoire : une visite médicale. Le Dr Christian Catry, médecin du travail à la Santé au Travail de Roubaix-Tourcoing (AIMST), constate l’apparition de troubles musculo-squelettiques chez une salariée, préparatrice en pharmacie. S’en suit une rencontre entre le médecin et l’employeur Cécile Desclodures. Une décision est prise : l’ergonomie viendra à l’aide de la pharmacie !

(Publié dans le N°7 : La santé, d'une entreprise à une autre !) le 15/07/2009

SARL Gobeaux

Il y a 5 ans, nous avons réfléchi à la réalisation de notre document unique. Par où commencer ? Comment le structurer ?

(Publié dans le N°7 : La santé, d'une entreprise à une autre !) le 15/07/2009

HENNO OXYGENE

Comment savoir si un salarié ne va pas bien quand celui-ci ne dit rien de son mal-être ?

(Publié dans le N°7 : La santé, d'une entreprise à une autre !) le 15/07/2009

RESTAURANT CLEMENT MAROT

Dans notre métier, nous courons toute la journée et nous devons être efficaces et rapides. Alors la Santé au Travail, c’est tous les jours !

(Publié dans le N°6 : Gestes répétitifs vous avez dit ) le 15/05/2009

BOULANGERIE THUILLIER

J’allais embaucher un apprenti et j’ai contacté la Santé au Travail de St Quentin (MTA) pour connaître mes obligations en tant que chef d’entreprise vis-à-vis de ce nouveau salarié.

(Publié dans le N°6 : Gestes répétitifs vous avez dit ) le 15/05/2009

LE CROUSTILLANT

La venue d’une Assistante en Santé Travail pour réaliser une aide à l’évaluation des risques nous a permis d’ouvrir les yeux sur les risques éventuels de notre profession d’artisan boulanger. Par manque de temps et de connaissances, jamais nous n’aurions su analyser ces risques !

(Publié dans le N°9 : La santé au travail c'est nous !) le 05/01/2009

LEMAIRE-DATY

Cela fait maintenant 21 ans que notre société de menuiserie-ébénisterie-agencement existe.Notre équipe commence à avoir de l’ancienneté. J’ai donc choisi d’organiser une sensibilisation sur le risque de poussières de bois pour agir en prévention santé.

(Publié dans le N°9 : La santé au travail c'est nous !) le 05/01/2009

GARAGE MERCEDES BENZ

Toujours la tête dans le guidon, on ne fait même plus attention à l’air qu’on respire. Un paradoxe lorsqu’on travaille dans un garage.

(Publié dans le N°4 : Dîtes oui à ) le 15/10/2008

Pressing

Tout démarre au 41 rue d’Isle à St Quentin. Roger Bugnicourt est propriétaire d’un pressing et emploie trois salariés. Lors d’une visite médicale, le médecin du travail détecte un taux trop élevé d’acide trichloracétique dans leurs urines. Pas de panique, Stéphanie Buisine, ingénieur prévention à la Santé au Travail de St Quentin (MTA) est intervenue…

(Publié dans le N°4 : Dîtes oui à ) le 15/10/2008

La Charlotte

Chez La Charlotte, fabricant de glaces et pâtisseries surgelées, on forme et informe pour lutter contre le brouhaha.

(Publié dans le N°4 : Dîtes oui à ) le 15/10/2008

Intermarché

Le cancer est diagnostiqué, s’en suivent les traitements lourds. Peu à peu, la vie normale est remplacée par l’univers de la maladie. Se maintenir dans l’emploi peut alors s’avérer bénéfique. Tour d’horizon de la question avec les témoignages d’un chef d’entreprise et d’un médecin du travail confrontés au cancer d’une salariée.

(Publié dans le N°4 : Dîtes oui à ) le 15/10/2008

MAHIEUX FLEURS

Je ne connaissais pas bien le Service de Santé au Travail auquel je cotise. Je pensais qu’il n’y avait que la visite médicale.

(Publié dans le N°4 : Dîtes oui à ) le 15/10/2008

CACHE CACHE

Au mois de mars, j’ai reçu la visite de Brigitte Mario, assistante médicale en entreprise de notre Service de Santé au Travail de Saint Quentin. Outre sa présence pour recueillir des informations sur notre entreprise, Brigitte Mario, nous a présenté les prestations proposées par la Santé au Travail. J’avoue avoir été surprise par la variété des prestations. J’ai pu constater qu’il y avait une vraie évolution dans la manière dont la Santé au Travail conçoit la relation avec l’entreprise adhérente.

(Publié dans le N°3 : Dos soit loué) le 15/07/2008

OMTI, Ouvrage Métallique et Tuyauterie Industrielle

Mon adhésion au Service de Santé au Travail d’Hénin-Beaumont est récente. Je m’y suis rendu pour organiser la vaccination de mes salariés contre la leptospirose.

(Publié dans le N°3 : Dos soit loué) le 15/07/2008

Golf de Dunkerque

«Plus aucun problème de bruit ».Pour accueillir les 25 000 à 30 000 visiteurs par an, le golf de Dunkerque a rénové son bar et son restaurant pour une esthétique plus agréable et une fonctionnalité plus grande. Après quelques semaines de réouverture, le directeur des lieux, Philippe Bialski constate une anomalie : « Les murs sont tellement hauts que les pièces font caisses de résonance. Impossible de profiter de l’endroit car le brouhaha est trop important. Les clients ne restent pas et les salariés n’en peuvent plus ».

(Publié dans le N°2 : En entreprise aussi on peut sauver des vies !) le 15/05/2008

HYPROMAT LAVAGE

“Avec l’aide de notre Service de Santé au Travail, nous avons amélioré, où celà était possible, les conditions de travail de nos collaborateurs sur les centres de lavage Eléphant bleu, et notamment celui de Saint Omer.

(Publié dans le N°2 : En entreprise aussi on peut sauver des vies !) le 15/05/2008

AUCHAN LONGUENESSE

C’est la volonté de garder les salariés dans leur emploi et la préservation de la santé de ceux-ci, qui nous ont conduit à créer un comité de reclassement dans notre magasin.

(Publié dans le N°5 : De l'air, de l'air, oui... mais du bon !) le 05/01/2008

CARACT’HAIR

Coiffeur de métier, je suis passé de l’autre côté de la barrière. Je suis devenu chef d’entreprise en gérant mon propre salon de coiffure.

(Publié dans le N°5 : De l'air, de l'air, oui... mais du bon !) le 05/01/2008

Bijouterie Gérard Chacun

Pour les employés qui travaillent à l’atelier de bijouterie, la manipulation de produits est une tâche quotidienne.

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Diramode

La société Diramode est une grosse entreprise : 700 salariés à son actif.

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Station-service-bp

Mme Wattez gère une toute petite entreprise : elle, son mari et deux salariés.

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Auchan Fayet

A la suite d’une campagne nationale sur la nutrition en entreprise, lancée par le groupe Auchan, le CHSCT a souhaité organiser un salon local « Nutrition et Santé au Travail. » Il était intéressant de dire aux salariés l’importance de bien se nourrir, de bouger…

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Garage Rizzo

«J’apprécie de pouvoir travailler avec le médecin du travail dans un esprit de partenariat. De cette collaboration ressort une multitude d’idées pour améliorer la sécurité des employés ».

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Cordonnerie

Il y a parfois des dangers qu’on ne soupçonne pas.

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Menuiserie

Pour ce chef d’entreprise, c’est en gestion des risques que la Santé au Travail est la plus utile.

(Publié dans le N°1 : Santé au Travail, les changements) le 05/01/2008

Témoignages