Témoignages

Témoignages

RABOT DUTILLEUL

Prévenir l’inaptitude médicale dans le BTP, c’est possible !

En 1920, Henri Rabot et Barthélémy Dutilleul fondent leur entreprise près de Lille. Cent ans après, le groupe familial RABOT-DUTILLEUL a une renommée nationale, voire internationale. Classé parmi les 10 premiers acteurs français du BTP, le groupe possède une maîtrise complète et confirmée de la promotion, la construction et la maintenance de bâtiments. Dans la filiale « construction », la prévention des risques et des dangers est une préoccupation constante. Dès 2009, le groupe impulse les Plans d’action Seniors puis le Contrat de génération. La filiale construction, dont le siège est à Wasquehal, saisit cette opportunité, avec l’appui de son service de santé au travail : PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord.

Médecin du travail à PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, Christian Morel suit RABOT DUTILLEUL depuis 1985 : « Tous s’est construit dans la confiance et l’autonomie. C’est une entreprise familiale, pour laquelle la valeur humaine veut dire quelque chose. Bien que la situation économique soit très tendue, nous considérons, ensemble, que l’inaptitude médicale est un échec. Une commission Maintien dans l’emploi s’est mise en place. Elle permet un dialogue constructif et régulier sur le devenir de chaque salarié, pour lequel se profile une restriction d’aptitude ou une inaptitude médicale. Chacun reste dans son rôle. Chacun respecte le secret médical et le secret de fabrication ». Responsable des ressources humaines, responsable de la formation, directeur de travaux, directeur d’exploitation, animateur QSE (Qualité
Sécurité Environnement), responsable de la fonction logistique, médecin du travail composent cette commission.

Saisir les opportunités

Directrice des ressources humaines au niveau du Groupe, Laurence Deboffe témoigne : « Les textes relatifs au plan Seniors, au Contrat de génération, à la prévention de la pénibilité ont été, pour nous, autant d’opportunités qui ont renforcé notre conviction. Il nous faut anticiper et prévenir les risques liés à l’inaptitude médicale de nos salariés. Avec le plan d’actions de prévention de la pénibilité, la commission a une approche collective. Elle permet aussi une approche individuelle, en trouvant des solutions collégiales, au cas par cas. Sur 38 situations analysées, 11 salariés ont bénéficié d’accompagnement individualisé : changement de poste, Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapé, retraite. 12 ont repris leur travail normalement. Un salarié s’est malheureusement retrouvé en situation d’inaptitude médicale, sans maintien dans l’emploi au sein de l’entreprise. 14 ont bénéficié de visites de pré-reprise avec aménagement temporaire ou définitif de poste ».

Une réflexion collective, des solutions individuelles

« La commission a aussi permis de mieux comprendre les fiches d’aptitude médicale et d’établir une liste de missions adaptées aux personnes accidentées, permettant des affectations sur des postes temporaires. Tout cela dépend d’une réflexion commune entre notre médecin du travail, le salarié et son encadrement » précise Laurence Deboffe. Devant des difficultés ostéo-articulaires, un salarié est devenu grutier ; un maçon-coffreur a intégré le bureau d’étude. La fonction « d’homme-trafic » a été créée sur les chantiers. Après formation, un ouvrier est devenu chef de chantier. Un autre salarié a accepté un poste de finition. Pour Christian Morel : « Le médecin du travail connaît tous les métiers et les postes de l’entreprise. Notre mission est de dialoguer avec l’entreprise. La réussite repose sur une confiance réciproque et une volonté partagée de chercher à trouver des solutions ».

Il nous faut anticiper et prévenir les risques liés à l’inaptitude médicale de nos salariés”
Directrice des ressources humaines, GROUPE RABOT DUTILLEUL

RABOT DUTILLEUL
Construction, promotion, maintenance
Plus de 2 000 collaborateurs (RABOT DUTILLEUL)
Plus de 1 000 collaborateurs (Filiale Construction)
Laurence Deboffe,
Directrice des ressources humaines
WASQUEHAL

PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord

(Publié dans le N°28 : Tous connectés et la santé dans tout cela ? ) le 17/11/2014

Témoignages