Témoignages

Témoignages

MENUISERIE BOUILLON

Aujourd'hui, les problèmes de poussières étant résolus, mon attention se porte sur la manutention

Locataire d’un bâtiment depuis 3 ans pour mon activité menuiserie, j’ai pu constater que la législation concernant le contrôle du niveau de poussières dans l’air s’est durcie.

menuiserie

Parallèlement, il n’était plus possible de faire des aménagements dans ce local (manque de place, mauvais emplacement de la chaudière à copeaux). J’ai fait le choix de faire construire un nouveau bâtiment qui respecterait les normes. La quasi totalité des postes opératoires est concernée par un problème de poussières. J’ai d’abord travaillé avec un fournisseur pour la ventilation. Nous avons effectué des tests pour définir nos besoins techniques en la matière. Le local est ainsi équipé de hottes aspirantes, qui démarrent en fonction des machines utilisées à un moment donné. J’ai reçu une aide financière de la CRAM Nord Picardie (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) à hauteur de 20% pour ces investissements. Malgré mes efforts, lors d’une visite de contrôle, trois postes dépassaient encore les réglementations. Je ne m’y attendais pas ! En discutant avec les salariés concernés, nous avons amélioré le système de captation des poussières en installant un bac de rattrapage. Aujourd’hui, les problèmes de poussières étant résolus, mon attention se porte sur la manutention. Le Service de Santé au Travail d’Hénin-Beaumont (AST 62/59) est intervenu en sensibilisant mes menuisiers poseurs sur leur gestuelle, lors d’une formation PRAP (Prévention des Risques liés à l’Activité Physique). Les menuiseries devenant de plus en plus lourdes avec le double vitrage, il faut trouver des solutions humaines et techniques pour soulager les salariés ».

MENUISERIE BOUILLON
50 salariés
Jean-Pierre Boyez
Chef d’entreprise
Santé au Travail Hénin-Beaumont (AST 62/59)

(Publié dans le N°6 : Gestes répétitifs vous avez dit ) le 15/05/2009

Témoignages