Témoignages

Témoignages

Entreprise Jean Lefebvre

Sur les chantiers, les protections auditives sont nos amies !

Connue du grand public, l’Entreprise Jean Lefebvre est spécialisée dans les travaux publics routiers. L’entreprise est une filiale du groupe EUROVIA, leader mondial pour les infrastructures routières, ferroviaires et urbaines. Regroupant un peu plus de 100 collaborateurs, l’Entreprise Jean Lefebvre Lille-Flandres a pour activités principales la réalisation de routes et autoroutes, les travaux de VRD (Voirie et Réseaux Divers), l’entretien routier et l’assainissement. A la faveur d’une réunion du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail, l’attention est portée sur le fait qu’une minorité de salariés portent toute la journée leurs protections auditives sur les chantiers. Pourtant, en 2012, l’entreprise a investi dans des bouchons d’oreille moulés individuels. En 2014, une action globale de sensibilisation est menée avec PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord, son service de santé au travail.

Nicolas Didelot est chef d’agence de l’Entreprise Jean Lefebvre Lille Flandre : « Un groupe de travail composé de notre médecin du travail, le docteur Céline Abraham, notre délégué Qualité Sécurité Environnement, Jean-Marie Petetin, un membre du CHSCT, Jean-Pierre Moerman et moi-même a souhaité une démarche très concrète, adaptée à notre entreprise ». Le docteur Céline Abraham explique : « La réussite de cette action a reposé sur l’implication de la direction et des salariés, conjuguée à la présence sur le terrain de notre équipe de santé au travail : Brigitte Demont, Infirmière Santé Travail et Stéphanie Manant, Assistante Santé Travail, bénéficiant de l’expérience de Chadia Belhadji, Assistante Santé Travail et de l’expertise de Gérard Auque, Préventeur Hygiène Sécurité et de Karine Wloch, Statisticienne ». Cette équipe Santé Travail est issue de PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord.

Mesures de bruit sur chantiers

Stéphanie Manant explique : « En septembre 2014, des mesures ponctuelles de niveau de bruit ont été effectuées sur des chantiers d’enrobés, de borduration et de réfection de canalisations ». Les résultats sont là : 85 db(A) quel que soit le type d’activité, 95 à 99 db(A) avec des crêtes à 102 pour certaines machines.

Audiogrammes et questionnaires

Brigitte Demont poursuit : « En octobre et novembre 2014, grâce à un camion-cabine avec chauffeur mis à disposition par l’entreprise, nous avons réalisé des audiogrammes et passé des questionnaires en allant sur les chantiers. Tout audiogramme anormal était vérifié au cabinet médical dans une cabine insonorisée ». 55% des audiogrammes sont normaux ou une atteinte légère ; 45 % présentent une atteinte moyenne ou importante. Une majorité de salariés pense que le port de protection auditive n’est pas nécessaire pour toutes les activités de travail.

Sessions d’information

« Sur la base de ce diagnostic très concret, huit sessions d’information ont été planifiées sur les temps de travail : d’abord chef d’agence, chefs de secteur et conducteurs de travaux, puis chefs de chantiers et enfin chaque équipe avec son chef de chantier » nous précise Nicolas Didelot. Ces sessions, animées par Chadia Belhadji, Brigitte Demont, le docteur Céline Abraham et Stéphanie Manant sur la base des constats précédents, ont eu lieu par groupe de 10 à 12 salariés de décembre 2014 à mars 2015. 40 % des salariés ne portant pas leurs protections auditives en permanence ont déclaré qu’ils les porteraient dorénavant. 98 % des salariés ont estimés que cette sensibilisation était utile.

ENTREPRISE JEAN LEFEBVRE LILLE FLANDRES,
Travaux publics routiers
107 salariés

Nicolas DIDELOT,
Chef d’agence

LILLE

PÔLE SANTÉ TRAVAIL Métropole Nord

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Témoignages