Témoignages

Témoignages

BTP CFA de Marly

Poussières de bois A Marly, les apprentis sont à bonne école pour la prévention

Chaque année, plus de 500 jeunes de 16 à 26 ans sont accueillis au BTP CFA de Marly, près de Valenciennes. Ce CFA fait partie du réseau national des CFA du BTP1, dont la gouvernance est paritaire. A Marly, un partenariat solide s’est instauré avec l’ASTAV, service de santé au travail de Valenciennes. A noter que le BTP est la seule branche professionnelle qui s’est dotée d’un organisme spécialisé en prévention des risques professionnels : l’OPPBTP (Office Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics). Dans l’atelier menuiserie, la maîtrise des poussières de bois a été possible grâce à ce double partenariat.

Isabelle Leroy est directrice du BTP CFA de Marly. Elle parle avec précision du dynamisme de ses équipes : « Chaque jeune que nous accueillons est sous contrat d’apprentissage, c’est-à-dire salarié d’une entreprise, extérieure au CFA. Chaque année, notre formation est regardée dans les 500 entreprises, qui établissent ces contrats d’apprentissage. En tant qu’organisme de formation, notre CFA a aussi un projet d’établissement, dont la santé et la sécurité au travail sont un axe majeur. Pour trois raisons : les risques sont présents ; nous recevons des jeunes dont certains sont mineurs d’âge ; l’OPPBTP nous accompagne, car nous sommes une émanation de la Branche Professionnelle ».

Focus sur l’atelier de menuiserie

Le docteur Laurence Nonclercq, médecin du travail à l’ASTAV, assure le suivi de santé au travail des 40 salariés du CFA : « Nous avons une collaboration permanente avec le CFA de Marly. En liaison avec le CHSCT2, notre attention a été attirée par l’atelier de menuiserie ». Les poussières de bois font l’objet d’une règlementation spécifique, car elles sont reconnues cancérogènes pour l’homme. Intervenante en Prévention des Risques Professionnels au sein de l’ASTAV, Lucie Pereira apporte alors ses compétences de toxicologue industrielle. « C’est ce travail d’équipe, au sein de l’ASTAV, que nous apprécions particulièrement », précise Isabelle Leroy.

De l’évaluation… à la solution.

Pour Lucie Pereira : « Dans l’atelier de menuiserie, nous avons réalisé, en mars 2011, une série de mesures du taux de poussières dans l’air, selon un protocole validé scientifiquement par l’Institut National de Recherche et Sécurité. Des apprentis ont porté durant leur travail, un capteur d’air qui retenait, à hauteur des voies respiratoires, la fraction inhalable, c’est-à-dire les poussières capables de pénétrer dans l’arbre respiratoire. Les résultats étaient au-dessus de la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle, appelée VLEP ». Le CFA a alors investi dans une centrale d’aspiration adaptée aux outils portatifs à main. Les apprentis ont été sensibilisés et formés. Lucie Pereira poursuit : « Un an après, nous avons refait des mesures. Les résultats étaient en dessous de la Valeur Limite d’Exposition Professionnelle. L’investissement était efficace».

A chacun son rôle !

Lucie Pereira précise : « Dans le cas des poussières de bois, la VLEP est contraignante. L’entreprise doit faire faire des mesures par un organisme agréé. Ce que nous ne sommes pas. Notre rôle est en amont : celui d’un conseil qui oriente l’entreprise vis-à-vis de ses obligations ». Isabelle Leroy conclut : « L’important pour nous a été la collaboration entre l’ASTAV et l’OPPBTP. Dans le cas présent le financement de cet investissement a été possible grâce à notre tutelle, le CCCA-BTP, et l’aide du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais. C’est une entreprise locale, Pharaon, implantée près de Saint-Amand-les-Eaux qui a réalisé la centrale d’aspiration, adaptée aux outils portatifs ».

POUR EN SAVOIR PLUS

Dès maintenant, retrouvez le dossier sur les CMR.
Dès le 27 Janvier 2015, retrouvez des informations complémentaires sur les poussières de bois.

Notre rôle est celui d’un conseil qui oriente l’entreprise vis-à-vis de ses obligations” Lucie Pereira, Toxicologue industriel, ASTAV

BTP CFA de MARLY (Centre de Formation)
40 salariés
Isabelle LEROY, Directrice
MARLY

SANTÉ AU TRAVAIL DE VALENCIENNES (ASTAV)

1 Ce réseau national, à gouvernance paritaire, gère une centaine de CFA répartis sur tout le territoire national. L’Association régionale BTP CFA Nord-Pas-de-Calais regroupe trois CFA : Lille, Boulogne-sur-Mer, Marly.
2 Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail.

(Publié dans le N°29 : Risque chimique: l'air de rien, tout se respire!) le 09/01/2015

Témoignages