Témoignages

Témoignages

ARVILLERS CHAUFFAGE

TMS: investir pour la prévention

A Versailles, village de 800 habitants près de Montdidier dans le département de la Somme, l’entreprise ARVILLERS CHAUFFAGE emploie 13 personnes et travaille sur un rayon de 15 kilomètres. Cette entreprise familiale de maçonnerie, chauffage et couverture, a investi en 2017 pour la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques. Une étude ergonomique menée par l’ASMIS, son service de santé travail, a permis à ARVILLERS CHAUFFAGE d’orienter ses investissements et de bénéficier d’aides financières de la part de la CARSAT Hauts de France, dans le cadre du programme TMS PRO.

« En 1990 j’ai repris l’entreprise de mon père, spécialisée dans la maçonnerie et le chauffage et, en 1994, j’ai créé l’activité de couverture. Dans nos métiers, nous n’avons pas droit à l’erreur. La sécurité est au centre de notre boulot. Parfois, il faut l’expliquer au client. Par exemple, on ne monte plus sur les toits pour changer des tuiles en risquant sa peau ! Il nous faut préserver la santé de nos salariés face aux postures, aux manutentions, aux déplacements sur le chantier » nous situe Sébastien Cottard, gérant. Chaque année, l’entreprise a un budget d’investissement pour la formation des salariés et/ou l’achat de matériel améliorant les conditions de travail.

D’abord la CAPEB 80 et l’ASMIS… !

« J’ai commencé par consulter la CAPEB 80 pour l’actualisation de mon Document Unique d’Évaluation des risques professionnels. La conseillère de la CAPEB 80 m’a orienté vers l’ASMIS, mon service de santé au travail. En septembre 2016, j’ai bénéficié d’une étude ergonomique réalisée par l’ASMIS, après échange avec mon médecin du travail, le Dr Philippe Caudeville. Et l’ASMIS m’a orienté vers la CARSAT sur le programme TMS Pro. J’ai pu bénéficier d’une aide financière, qui m’a permis d’aller plus loin dans mes investissements ».

Un travail en partenariat…

Nathalie Lachambre, ergonome à l’ASMIS, est intervenue chez ARVILLERS CHAUFFAGE : « Nous apportons une vision globale et une mise en relief des priorités. J’ai bénéficié d’une volonté claire de l’entreprise d’aller de l’avant ! Nous avons étudié le creusement de tranchée, le forage du sol avec la tarière thermique, la manipulation et l’évacuation des gravats, la manipulation des matières premières en vrac et en sac. Toutes ces tâches entraînent des hypersollicitations musculaires et articulaires, des risques d’accidents et, le cas échéant, des vibrations ».

Puis l’aide financière de la CARSAT Hauts de France

L’étude ergonomique de l’ASMIS a permis à Sébastien Cottard de consolider son dossier de demandes d’Aides Financières Simplifiées, établi avec le contrôleur de sécurité à la CARSAT Hauts de France, dans le cadre du programme TMS Pro. Cette démarche a orienté l’entreprise sur l’achat d’une minipelle, d’une tarière hydraulique, d’un mini-dumper, d’un plateau porte engins, avec formation CACES pour la conduite de la mini-pelle.

“ Dans nos métiers, nous n’avons pas droit à l’erreur “
SÉBASTIEN COTTARD, Gérant, ARVILLERS CHAUFFAGE.

ARVILLERS CHAUFFAGE
Maçonnerie, chauffage et couverture

13 salariés
Sébastien COTTARD, gérant

ARVILLERS

SANTÉ AU TRAVAIL D’AMIENS (ASMIS)

(Publié dans le N°38 : Obligations & Solutions !) le 19/04/2017

Témoignages