Les articles de la Rubrique : Fiche détachable

CINQ CONSEILS POUR L’INFORMATION ET LA FORMATION SECURITE DANS MON ENTREPRISE

Chaque salarié doit bénéficier d’une information de base à la sécurité. En cas de risques particuliers, des formations spécifiques doivent être mises en place, en fonction des dispositions règlementaires (Code du travail) et/ou des recommandations des organismes de sécurité sociale. A noter que, dans une TPE, le chef d’entreprise est souvent exposé aux mêmes risques que son (ou ses) salarié(s) : l’information est alors commune et partagée.

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 19/10/2017

CINQ CONSEILS POUR MON DUERP

Transcrire les résultats de l’évaluation des risques professionnels dans un Document Unique d’Évaluation, « DUER » ou « DUERP », est une obligation qui s’impose à toute entreprise quelles que soient sa taille et son activité. Le document peut être en support papier ou numérique. Les textes législatifs et règlementaires n’imposent pas de forme particulière. Ils imposent un objectif : l’évaluation est un levier pour développer la prévention et préserver la santé.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 17/07/2017

Gestion du risque d’incendie: CINQ POINTS DE VIGILANCE

Affichages / Extincteurs / Alarme sonore et signalisation / Exercices / Désenfumage

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 06/01/2017

2002 – 2017 : LA SANTE AU TRAVAIL A 15 ANS !

La loi du 11 octobre 1946 a imposé aux entreprises privées de financer et organiser la surveillance médicale de leurs salariés, en créant les services de médecine du travail.
En octobre 2016, la médecine du travail fête donc ses 70 ans.
La loi du 17 janvier 2002, a porté transformation des services de médecine du travail en service de santé au travail. En janvier 2017, cette approche de la santé en entreprise aura donc 15 ans.
Un principe n’a pas changé : l’employeur est toujours responsable des risques et dangers auxquels sont exposés les salariés durant leur travail.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

Votre santé compte pour vos salariés

Les travailleurs indépendants ne sont pas suivis par un dispositif de santé au travail.
En général, ils sont exposés aux mêmes risques que leurs salariés, qui, eux bénéficient de ce dispositif obligatoire, applicable aux entreprises privées. C’est la raison pour laquelle le Régime Social des Indépendants (RSI) a initié le programme national RSI Prévention PRO, à destination des artisans taxis, exploitants de pressings, coiffeurs, boulangers, garagistes, carrossiers, vétérinaires, professionnels du bâtiment. Soit 405 900 assurés au niveau national.

(Publié dans le N°35 : Artisans, commerçants, travailleurs indépendants…Votre santé compte pour vos salariés!) le 21/07/2016

Services Interentreprises de Santé au Travail : VOTRE COTISATION OBLIGATOIRE

La loi n°2011-867 du 20 juillet 2011, relative à l’organisation de la Médecine du travail rend obligatoire la création d’équipes pluridisciplinaires de santé au travail, au sein des services interentreprises de santé au travail, afin de remplir leurs missions (article L4622-8 du Code du travail)

(Publié dans le N°34 : Santé au travail : PLUS EFFICACE À PLUSIEURS !) le 31/05/2016

Chefs d’entreprise et salariés, Travailleurs indépendants

Par définition, le burnout correspond à un état d’épuisement qui trouve son origine dans la vie professionnelle. La définition la plus classique est celle de Maslach et Leiter : « Ecartèlement entre ce que les gens sont et ce qu’ils doivent faire. Il représente une érosion des valeurs, de la dignité, de l’esprit et de la volonté – une érosion de l’âme humaine.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 02/03/2016

Les facteurs de risques pris en compte comme « facteur de pénibilité » par le Code du travail

Décret n° 2014-1159 du 9 octobre 2014 relatif à l’exposition des travailleurs à certains facteurs de risque professionnel au-delà de certains seuils de pénibilité et à sa traçabilité.
Les facteurs suivants entrent en application pour le Compte Individuel de Prévention de la pénibilité.

(Publié dans le N°32 : Pénibilité : moins de Pénibilité plus de performance !) le 23/11/2015

Santé et Qualité de Vie au Travail: comment faire en entreprise?

En France, les partenaires sociaux ont signé, le 19 juin 2013, un Accord National Interprofessionnel intitulé : « Vers une politique d’amélioration de la Qualité de Vie au Travail et de l’Egalité Professionnelle ». Ces notions sont donc inscrites dans le dialogue social. L’arrêté d’extension de cet accord a été publié au Journal Officiel du 15 avril 2014. Compte-tenu de son caractère expérimental, le présent accord est conclu pour une durée déterminée de 3 ans, à compter de son entrée en vigueur.

(Publié dans le N°31 : Santé et Qualité de Vie au Travail: un + pour votre compétitivité) le 09/07/2015

Audition et travail MAITRISER L’EXPOSITION AUX BRUITS

« L’employeur prend des mesures de prévention visant à supprimer ou à réduire au minimum les risques résultant de l’exposition au bruit, en tenant compte du progrès technique et de la disponibilité de mesures de maîtrise du risque à la source.» (Art. R 4432-1 Code du travail)

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015

Page 1 sur 3123>>