Les articles par thème : Premiers secours

COCA COLA EUROPEAN PARTNERS

A Petite-Synthe, près de Dunkerque, COCA COLA EUROPEAN PARTNERS emploie 60 salariés, dont la spécialité est la maintenance des distributeurs de boissons. La sensibilisation et la formation aux gestes de premiers secours sont intégrées dans la politique de santé de l’entreprise. Neuf sauveteurs secouristes du travail (SST) sont formés au sein de l’entreprise, et suivent le module de recyclage tous les deux ans.

(Publié dans le N°38 : Obligations & Solutions !) le 19/04/2017

Bruno Figurski: « Le risque incendie est une évidence. Pas toujours traduite en actes »

Technicien supérieur QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement) au sein du Service de Santé au Travail de Valenciennes (ASTAV), Bruno Figruski est habilité IPRP : Intervenant en Prévention des Risques Professionnels. A ce titre, il apporte conseils, aide et expertise aux médecins du travail, aux entreprises et à leurs salariés, pour les entreprises adhérentes à l’ASTAV.

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

Gestion du risque incendie: à savoir

Fumées = 1ère cause de décès lors d’un incendie
Bout de cigarette incandescente = 700 ° C
Température des flammes = 600 à 700°, voire plus…
Température d’un incendie = 600 à 1200° en quelques minutes etc…

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

Du départ de feu… à l’incendie

Dans un incendie, tout peut aller très vite. En fait, tout se joue entre le départ de feu, toujours localisé, et l’embrasement des matériaux ou produits environnants, souvent rapide. Le choix des matériaux et des produits d’une part, de l’organisation et des processus de travail d’autre part, vont avoir un rôle essentiel sur le risque d’un départ de feu. Tout se joue entre trois facteurs concomitants : un matériau combustible ou un produit inflammable, de l’air (c’est-à-dire de l’oxygène) et un facteur déclenchant (ex. : chaleur, flamme ou étincelle).

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

Les gestes qui sauvent…

En présence d’une personne atteinte de brûlures / évacuer, s’isoler, se manifester aux fenêtres / appeler et accueillir les secours

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

De quelques principes réglementaires relatifs au sauvetage des travailleurs

Le Code du travail stipule les mesures à prendre pour permettre le sauvetage des travailleurs, nonobstant les obligations générales de prévention et les mesures spécifiques relatives aux installations électriques, aux risques d’incendie ou d’explosion liés aux processus, produits ou matériaux, ventilation et chauffage des locaux, emploi ou stockage de produits explosifs ou inflammables ; d’autres textes, ne relevant pas du Code du travail, sont applicables le cas échéant…

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 09/01/2017

ADEOServices

Dans la gestion du risque incendie, le nombre de victimes se joue dans la capacité à quitter les lieux, avant d’être pris par les fumées et les flammes… D’où la nécessité et l’obligation de procéder à des exercices d’évacuation. 1 200 personnes travaillent sur le site ADEOServices à Ronchin : 800 en interne et 400 en prestations externes. 13 000 m² de logistiques et 10 000 m² d’espaces de travail et de réunion composent les locaux.

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 06/01/2017

Gestion du risque d’incendie: CINQ POINTS DE VIGILANCE

Affichages / Extincteurs / Alarme sonore et signalisation / Exercices / Désenfumage

(Publié dans le N°37 : Incendie, évitons-le !) le 06/01/2017

Défibrillateur: petite dépense pour grande occasion…

Depuis le décret du 4 mai 2007(1) , tout un chacun peut se servir d’un défibrillateur… et sauver des vies humaines. A condition d’en trouver un ! Entre le malaise et le transfert en milieu spécialisé, le défibrillateur trouve sa place parmi les « gestes qui sauvent ». L’employeur est aussi tenu d’organiser et dispenser une information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité et les mesures prises pour y remédier.

(Publié dans le N°33 : Chefs d’entreprises, salariés et travailleurs indépendants: évitons le Burnout!) le 02/03/2016

Qu’est-ce que le sauvetage-secourisme du travail ?

Chaque employeur a la responsabilité de l’organisation des soins de premier secours, après avis du médecin du travail. L’organisation de ces soins doit être adaptée aux risques présents dans l’entreprise. Un décès par arrêt cardiaque soudain peut survenir sur les lieux du travail :
• Sans lien de causalité avec le travail effectué, il s’agira d’une « mort subite » sur les lieux de travail ;
• S’il est établi un lien de causalité avec le travail effectué, il s’agira d’un accident du travail.

(Publié dans le N°23 : Coeur au travail : ça palpite pour moi !) le 22/07/2013

Page 1 sur 3123>>