Les articles par secteur d'activité : Industrie

ARTV Distribution

Quatre salariés travaillent chez ARTV Distribution à Alaincourt, dans le département de l’Aisne. Marie Masure, dirigeante, explique : « Nous donnons une deuxième vie à des emballages plastiques, issus essentiellement de l’agroalimentaire ou de l’industrie cosmétique ». A leur réception, les bidons sont vides ou contiennent des résidus de produits. D’où la nécessité d’être bien informé sur les risques chimiques.

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 19/10/2017

WEPA

A Bousbecque, près d’Halluin, WEPA est une entreprise spécialisée dans la production de papier hygiénique, d’essuie-tout et de mouchoirs. Elle emploie 400 salariés. Trois machines produisent des bobines de papier, qui sont ensuite transformées en produits finis sur sept lignes de production. Cette production est expédiée dans toute l’Europe. Au sein de l’entreprise, un groupe de travail conçoit et organise « La semaine du Bien-être ».

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 19/10/2017

ARCELORMITTAL TUBULAR PRODUCTS

A Hautmont, AMTPH produit des tubes de précision, destinés au marché automobile européen. « AMTPH » comme ArcelorMittal Tubular Products Hautmont. 165 salariés, auxquels s’ajoutent des intérimaires et prestataires permanents, transforment des bobines d’acier de 1 500 mm de largeur en tubes, dont les caractéristiques respectent scrupuleusement le cahier des charges des clients. Le four de traitement thermique impose de tourner en continu.

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 17/10/2017

UGEPA

Implanté à Moreuil depuis 1974, dans le département de la Somme, UGEPA est leader international dans la fabrication de papiers peints et emploie 120 personnes. L’usine produit 7 000 000 de rouleaux par an, dont 70 % est exporté dans plus de 60 pays. Elle travaille « à façon » pour de gros groupes de la distribution, ainsi qu’en tant qu’éditrice pour les grandes surfaces de bricolage, avec deux techniques principales : héliographie et sérigraphie.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 18/07/2017

ISAYNCREA

ISA Lille est une école d’ingénieurs qui accueille chaque année plus de 1 000 étudiants sur plusieurs filières : agriculture, environnement, agroalimentaire, paysage. L’ISA regroupe une équipe de 132 salariés, dont 60 enseignants-chercheurs, 10 ingénieurs d’études et 12 techniciens. Au sein des différents laboratoires, près de 1 200 produits chimiques différents sont manipulés. En 2014, les membres du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail s’engagent dans l’inventaire de ces produits.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 18/07/2017

SICOS

A Caudry, la SICOS emploie 500 personnes et assure la fabrication de A à Z de produits de soins, mascaras et fonds de teints pour les marques Lancôme, Biotherm, Yves Saint-Laurent, Giorgio Armani, Helena Rubinstein et The Body Shop. Soit 280 millions d’unités par an, dont 94 % partent à l’export. Chaque nouveau salarié passe par l’atelier dédié à la Santé-Sécurité, pour une journée d’informations et de formation.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 18/07/2017

Groupe ATLANTIC

Sur le site de Billy-Berclau, dans le Pas-de-Calais, le Groupe ATLANTIC emploie 120 collaborateurs pour la fabrication de pompes à chaleur. Récemment une ligne de fabrication est passée de 6 postes à 10 postes. C’est l’occasion pour Mathieu Boulet, technicien méthodes de devenir référent en ergonomie. Cette fonction est mise en place avec ACTION SANTÉ TRAVAIL, le service de santé au travail qui suit l’entreprise sur le site de Billy Berclau.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 18/07/2017

SARL BLAS – Expert SERGE FERRARI

Créée en 1958, la société BLAS emploie 18 salariés à Raismes, près de Valenciennes. Spécialisée dans la confection et la pose de toiles techniques, la SARL BLAS – Expert SERGE FERRARI fournit des industries, des particuliers, des architectes et des collectivités situés au grand nord de Paris pour des bâches de camion, des cloisons, des faux plafonds, des façades tendues, des stores… Quand un salarié de plus de 38 ans d’ancienneté a déclaré un TMS reconnu en Maladie Professionnelle avec un risque de désinsertion professionnelle à court terme…

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 17/07/2017

LOOTEN

L’employeur a l’obligation de préserver la santé mentale et physique de ses salariés. L’évaluation des Risques Psychosociaux est donc obligatoire et doit figurer dans le DUERP (Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels). Le CEDEST, Centre pour le Développement de la Santé au Travail, a organisé, le 2 mars 2017, une « matinale » sur ce thème.

(Publié dans le N°39 : Document unique : ÉVALUER, RÉUSSIR !) le 17/07/2017

Prévenir les risques professionnels, un enjeu économique pour l’entreprise

EUROGIP a publié en début d’année une synthèse des études menées au sein de l’UE.

Hors magazine le 29/04/2017

Page 1 sur 12123456789101112>>