Les articles du Dossier du magazine N° 42 - Horaires atypiques: quand la ville dort...

Horaires atypiques DE QUOI PARLE-T-ON ?

Qu’il soit de statut indépendant ou salarié, un travailleur sur deux serait en horaire atypique. Car les horaires atypiques recouvrent de très nombreuses situations de travail. L’horaire « typique » ou « normal », est un horaire régulier et de jour, qui respecte les soirées, les nuits et les week-ends. Cet horaire est en accord avec les rythmes biologiques et facilite la vie sociale. En dehors de ces cas, l’horaire est considéré comme « atypique ».

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Horaires atypiques QUELS EFFETS ? QUELS PRECAUTIONS ?

Les horaires atypiques demandent à l’organisme de s’adapter et au travailleur (indépendant ou salarié) d’adapter sa vie familiale et sociale. Les effets sont donc autant de santé physique que mentale et de conséquences socio-familiales. Certains sujets et certaines familles s’adaptent plus facilement que d’autres. L’avancée en âge rend souvent plus difficile cette adaptation. Les préconisations et précautions de santé au travail visent à prévenir ou réduire ces effets.

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Horaires atypiques: QUEL SUIVI INDIVIDUEL DE SANTE AU TRAVAIL ?

Depuis le 1er janvier 2017, le suivi individuel de santé au travail s’adapte au risque auquel est exposé le salarié. Le travail de nuit fait l’objet de dispositions spécifiques, présentées ci-dessous. Ces indications sont schématiques. Votre service de santé au travail est à même de vous renseigner sur les différentes modalités de ce suivi individuel de santé au travail, en fonction des risques présents au poste de travail et/ou de votre situation personnelle.

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Horaires atypiques: QUE FAIRE EN PRATIQUE ?

Le monde du travail évolue. Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter des rythmes de travail en horaires atypiques : quelles sont les conséquences pour la santé ? Que peut faire une entreprise si elle choisit d’employer son personnel à ces rythmes de travail ? Quelles sont les mesures à prendre pour limiter les risques ? À ACTION SANTé TRAVAIL (A.S.T.), service de santé au travail d’Arras-Lens-Liévin-Béthune, un groupe de travail « travail en horaires atypiques » apporte des réponses.

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018

Le compte professionnel de prévention (C2P)

Depuis le 1er janvier 2018, le compte professionnel de prévention (C2P) est entré en vigueur. Le travail de nuit et le travail en équipes successives alternantes ouvrent des droits spécifiques, au titre de ce compte professionnel de prévention. Les déclarations d’exposition des salariés concernés sont à effectuer auprès de la CARSAT (Caisse de Retraite et de Santé au Travail) via la DSN (Déclaration Sociale Nominative).

(Publié dans le N°42 : Horaires atypiques: quand la ville dort...) le 04/05/2018