Les articles du Dossier du magazine N° 30 - Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!

Surdité professionnelle Chaque année : 100 000 × 1000 = 100 millions d’euros !

Les choix économiques sont vitaux pour chaque entreprise. Si une surdité est reconnue comme étant d’origine professionnelle pour un de ses salariés, le coût moyen d’indemnisation s’élève à 100 000 €. Comment une TPE ou une PME peut-elle supporter ce coût ? Grâce à l’Assurance Maladie-Risques Professionnels. Mais l’Assurance Maladie-Risques Professionnels trouve les moyens financiers grâce à la cotisation annuelle « AT-MP », prélevée sur le résultat économique de chaque entreprise privée.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015

LES SONS… ET L’ABSENCE DE SON…ME FONT DE L’EFFET!

Le son peut être agréable : le chant des oiseaux annonciateurs de l’été, les musiques apaisantes ou dansantes, les déclarations d’amour… Le son peut être désagréable : on parle alors de « bruit ». Tout est relatif ! Une musique assourdissante peut faire autant danser un groupe de fêtard, qu’hurler de rage leurs voisins… Et tout n’est pas lié à l’intensité, le timbre ou la puissance sonore.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 20/04/2015

Vincent Loche : « Dans la prise en charge d’un acouphène, il faut impérativement identifier comment il est apparu »

Otorhinolaryngologiste (ORL), le docteur Vincent Loche a fait une communication scientifique très remarquée au 33ème Congrès National de Santé au Travail, en juin 2014, à Lille. Son titre : « Acouphènes et autres vulnérabilité aux bruits et travail ». En France, une personne sur 10 vit avec des acouphènes. C’est dire l’importance du problème. Un problème qui n’est pas sans solutions… C’est avec passion et simplicité que Vincent Loche a accepté de répondre aux questions d’Entreprise & Santé.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015

Points de vue… L’oreille du médecin et le regard du technicien

S’il existe un sujet (parmi d’autres) où le médecin du travail et le technicien doivent croiser leurs compétences : c’est bien l’audition et l’exposition au bruit des salariés. Le salarié peut se confier à son médecin du travail, dans le cadre du secret médical. Le médecin du travail peut alors lui prodiguer conseils, orientations et soutiens, en pleine connaissance des dispositifs applicables au monde du travail et à son entreprise. L’évaluation de l’exposition aux bruits (chroniques et/ou pulsionnels) est le point de départ d’une politique de maîtrise du risque.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015

LA CRÉQUOISE

Implantée à Fruges, dans le Pas-de-Calais, La Créquoise est une société de découpe et conditionnement de viande ovine. 155 personnes travaillent sur le site. Une fois la réception effectuée, trois lignes de production entrent en jeu : désossage, tranchage, conditionnement. Les gestes sont rapides et précis. Les salariés ont acquis un savoir faire précieux, dans des conditions d’hygiène et de température imposées par le travail en agro-alimentaire. La Créquoise expédie sa production en France et dans les pays du Bénélux, en Europe.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015

CIMENTS RENFORCÉS INDUSTRIES

Membre du Groupe Etex, Ciments Renforcés Industries (CRI) produit des systèmes de construction pour la toiture, la façade et l’aménagement intérieur. Le produit « phare » est la plaque ondulée en fibre-ciment. 64 salariés travaillent sur le site d’Haulchin, dirigé par Brice Gatez, près de Valenciennes. L’usine est impressionnante : la chaîne de production fait 150 mètres de long… Les ciments, fibres et autres composants passent d’abord dans des mélangeurs.

(Publié dans le N°30 : Audition et travail: entendre pour mieux s'entendre!) le 18/05/2015