DES ORIENTATIONS REGIONALES

Les orientations du Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020 ont été adoptées par les partenaires sociaux, réunis au sein du COREOCT (Conseil Régional d’Orientations des Conditions de Travail), sous l’égide de la DIRECCTE. Ce Plan repose sur un diagnostic de sinistralité établi dès 2015, enrichi par une très large concertation entre tous les acteurs de la Sécurité et de la Santé au Travail des Hauts-de-France. Il doit favoriser la mise en place d’actions réalisables, mesurables et déclinables dans les entreprises.

LES RISQUES LES PLUS ENCOURUS

• Chutes de hauteur.
• Troubles Musculo-Squelettiques.
• Amiante.
• Risque routier.
• Risques Psychosociaux.

DES SECTEURS PRIORITAIRES POUR LES ACTEURS DE PREVENTION

EHPAD et Services à la personne (favoriser la culture de prévention et la Qualité de Vie au Travail).
• Construction et Agriculture (prévention des chutes de hauteur).
• Banques (expérimentation sur la conception des équipements de travail).
• Garage, Maçonnerie, Transports routiers de marchandise, Restauration traditionnelle (structurer une offre de services à destination des TPE-PME).

DES PUBLICS CIBLES

• Jeunes (former les nouveaux arrivants, Travailler avec les Centres de Formation des Apprentis du BTP, prévenir l’exposition aux risques chimiques).
• Salariés des TPE (favoriser le dialogue social, prévenir les risques chimiques et de chutes de hauteur).
• Travailleurs atteints d’une maladie chronique évolutive.
• Donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage (prévenir le risque amiante, couplé au risque de chutes de hauteur).

ÊTRE CONSEILLÉ !

Les services de santé au travail interentreprises ont une mission générale de CONSEIL DES EMPLOYEURS, DES SALARIéS ET LEURS REPRÉSENTANTS afin d’éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail :

CONDUIRE LES ACTIONS DE SANTÉ AU TRAVAIL,
dans le but de préserver la santé physique et mentale des travailleurs tout au long de leur parcours professionnel.

Conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires :
• afin d’éviter ou de diminuer les risques professionnels ;
• d’améliorer les conditions de travail ;
• de prévenir la consommation d’alcool et de drogue sur le lieu de travail, de prévenir le harcèlement sexuel ou moral ;
• de prévenir ou de réduire la pénibilité au travail et la désinsertion professionnelle ;
• de contribuer au maintien dans l’emploi des travailleurs.

CONTRIBUER À LA TRAÇABILITÉ DES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES ET A LA VEILLE SANITAIRE.

ASSURER LE SUIVI DE L’ÉTAT DE SANTÉ DES TRAVAILLEURS EN FONCTION :

• des risques concernant leur santé au travail et leur sécurité et celles des tiers ;
• de la pénibilité au travail ;
• de leur âge.

A NOTER !
Au sein du Plan de Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020, 24 actions sont programmées pour le développement de la culture de prévention, 9 pour la Qualité de Vie au Travail, 13 pour structurer une offre de services et des actions partenariales en direction des TPE-PME, en mobilisant notamment les branches professionnelles.

TELECHARGEZ ! Le Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020 ou sa synthèse web.

(Publié dans le N°41 : Santé au travail: les orientations régionales) le 21/02/2018