CULTURE DE PREVENTION, QVT ET SUPPORT AUX TPE-PME

Avec le PRST 2016-2020, les partenaires sociaux et les pouvoirs publics s’accordent sur un point : les performances économiques et sociales d’une entreprise sont améliorées si le dialogue interne permet d’engager des actions de prévention et de santé au travail. Développer la culture de prévention et la qualité de vie au travail, apporter plus de supports aux TPE-PME sont les trois « piliers » du Plan Santé Travail Hauts-de-France 2016-2020.

CULTURE DE PREVENTION

• Agir sur les sources du risque dans l’entreprise : la « culture de prévention » est fondée avant tout sur l’action concrète, au sein des situations réelles de travail.
• Développer des savoir-faire et attitudes favorables à la prévention en entreprise, notamment pour l’évaluation des risques.
• Sensibiliser, informer et accompagner les entreprises pour renforcer leur autonomie et leur capacité d’agir en prévention.
• Prévenir l’usure professionnelle et la pénibilité.
• Agir sur les risques professionnels prioritaires : TMS, risque routier, chutes de hauteur, amiante, risques psychosociaux.

QUALITE DE VIE AU TRAVAIL

• Le travail est « facteur de construction de l’individu » : un environnement sain et une politique de prévention efficace ont des retombées positives.
• La Qualité de Vie au Travail (QVT) est un levier de santé, de performance économique et sociale ; c’est une nouvelle approche de la promotion de la santé, de la sécurité et des conditions de travail.
• Développer, par le retour d’expériences, un management du travail qui intègre la prévention des risques professionnels.
• Prévenir la désinsertion professionnelle et maintenir en emploi.
• Favoriser la collaboration entre les autorités en charge de la santé au travail et de la santé publique.

SUPPORT AUX TPE-PME

• Placer le dialogue social au cœur de la politique régionale de santé au travail, pour une meilleure implication des entreprises.
• Mettre en place une offre de services, coordonnée, lisible et efficace, en direction des entreprises, en particulier les TPE-PME (ex. : dispositif « Réso » en Hauts-de-France).
• Le diagnostic régional révèle la sinistralité préoccupante des TPE-PME, notamment les établissements comptant entre 20 et 49 salariés.
• Créer des liens de proximité avec les entreprises et leurs salariés pour l’échange et la capitalisation des savoirs et expériences.
• Renforcer les connaissances et les rendre plus opérationnelles : Atlas Santé Travail décliné par territoire.

Attention !
La réalisation d’actions de santé au travail répondant aux orientations du PRST 2016-2020 ne dispense pas l’employeur d’être en conformité avec la réglementation en vigueur, en matière de sécurité au travail et de protection de la santé physique et mentale des salariés.



LE POIDS DES MOTS…

Le Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020 constitue « la feuille de route des acteurs institutionnels programme les actions de santé au travail ».

PERFORMANCE ECONOMIQUE et SOCIALE : Le PRST 3 accorde « la primauté à la prévention primaire par le développement de la culture de prévention et en valorisant la Qualité de vie au Travail, levier de santé, de performance économique et sociale de l’entreprise ».

SANTE AU TRAVAIL : Pour le PRST 3, « la santé au travail n’est plus abordée uniquement sous le prisme de la pathologie, mais selon une approche privilégiant la promotion de la santé et le bien-être des travailleurs ».

DIALOGUE SOCIAL : L’efficacité et l’effectivité des actions de santé au travail reposent sur les employeurs, les travailleurs et leurs représentants, dont le rôle doit être renforcé dans le cadre du dialogue social. Source : Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020, Préambule.


ILS SONT 25…
A total, 25 partenaires se sont mis autour de
la table pour élaborer le troisième Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020, sous l’égide de la DIRECCTE Hauts de France (Direction Régionale des Entreprises, de la Consommation, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi) :

> Etat
• Préfet de la Région Hauts de France ;
DIRECCTE : Direction Régionale des Entreprises, de la Consommation, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi ;
ARS : Agence Régionale de Santé ;
DREAL : Direction Régionale de l’Environnement ;
de l’Aménagement et du Logement.

> Partenaires sociaux
MEDEF Hauts-de-France : Mouvement des Entreprises de France ;
CPME : Confédération des Petites et Moyennes Entreprises ;
• U2P Hauts de France : Union des entreprises de proximité ;
FRSEA : Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles ;
UDES : Union des Employeurs de l’Economie Sociale et Solidaire ;
UNAPL : Union Nationale des Professions Libérales ;
CFDT : Confédération Fédérale des Travailleurs ;
CGT : Confédération Générale des Travailleurs ;
• FO : Force Ouvrière ;
CFE CGC : Confédération Française de l’Encadrement Confédération Générale des Cadres ;
CFTC : Confédération Française des Travailleurs Chrétiens ;
• Santé Travail Hauts de France : Services de Santé au Travail Interentreprises (SSTI).

> Assurance Maladie
CARSAT Nord Picardie : Caisse de Retraite et de Santé au Travail (Régime Général) ;
MSA : Mutualité Sociale Agricole (Régime Agricole).

> Universités
• Université de Lille, Institut de Santé au Travail du Nord de la France ;
• Université de Picardie Jules Vernes.

> Organismes spécialisés
ARACT Hauts de France : Agence Régionale d’Amélioration des Conditions de Travail ;
OPPBTP : Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics
• OR2S : Observatoire Régional de la Santé et du Social ;
• Santé Publique France. Le Plan Régional Santé au Travail est adopté par le COREOCT (Comité Régional d’Orientation des Conditions de Travail), instance paritaire régionale réunissant les partenaires sociaux. Dans les Hauts-de-France, en amont, une très large concertation a été menée entre tous les acteurs de la Sécurité et de la Santé au Travail.

A NOTER !
Le Plan Régional Santé au Travail Hauts-de-France 2016-2020 est le troisième du genre. D’où le sigle PRST3.
Il succède au PRST1 2005-2009 et au PRST2 2010-2014. Le Plan Régional décline les axes du Plan National de Santé au Travail établi par le ministère du Travail, sur la base des orientations adoptées au sein du Conseil d’Orientation des Conditions de Travail (COCT).

(Publié dans le N°41 : Santé au travail: les orientations régionales) le 21/02/2018