SENSIBILISER, INFORMER, FORMER

L’établissement du Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP) permet d’identifier les risques et de les hiérarchiser. Obligatoire dans toutes les entreprises, le DUERP permet de définir les actions de prévention à mener. Pour que celles-ci aboutissent : place à la sensibilisation, l’information, la formation… et au dialogue !

Le BOULANGER, le GARAGISTE ou l’ARTISAN fait le même métier que son ou ses salarié(s). Dans une TPE, l’information en santé et sécurité au travail est partagée rapidement, car chacun est exposé au même risque. Dans tous les cas (TPE, PME ou grande entreprise), la qualité du dialogue influe sur les résultats en santé sécurité au travail.



L’INFORMATION EN SANTE SECURITE AU TRAVAIL porte au minimum sur :
• les risques présents au sein des situations de travail et les conditions d’exécution du travail ;

• les conditions de circulation au sein de l’entreprise ou du chantier ;

• les moyens de prévention mis en œuvre ;

• la conduite à tenir en cas d’accident.

Chaque entreprise doit identifier les besoins d’information et/ou de formation spécifiques à ses situations de travail.


Elle doit être ACTUALISEE lors de tout changement d’organisation, de processus, de machines ou d’équipements, etc. L’information en santé sécurité du travail doit être réalisée régulièrement tout au long de la vie de l’entreprise.




Elle est organisée SUR LE TEMPS DE TRAVAIL. Elle constitue un temps de travail et doit être réalisée pendant les horaires de travail.





Elle doit être faite SELON LA FORMATION, LA QUALIFICATION ET LA LANGUE du salarié concerné. Que ce soit par consignes orales ou écrites.





L’INFORMATION DOIT ALLER DANS LES DEUX SENS : de l’employeur au salarié et du salarié à l’employeur. Les salariés sont sources essentielles d’information sur les risques identifiés et vécus au poste de travail. Ici encore, la qualité du dialogue au sein de l’entreprise joue un rôle essentiel.

Attention !
L’information et la formation ne dispense pas l’employeur de mettre en place une organisation
et des moyens adaptés pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des salariés
(article L. 41 21-1 du Code du travail).

LE POIDS DES MOTS…

La sensibilisation rend quelqu’un plus réceptif. L’information lui met à disposition des connaissances. La formation lui confère des aptitudes et/ou des compétences, nouvelles et évaluables.

Sensibiliser : Rendre quelqu’un, un groupe sensible, réceptif à quelque chose pour lequel il ne manifestait pas d’intérêt. Synonymes : avertir, attirer l’attention, impressionner, fixer.

Informer : Faire savoir quelque chose à quelqu’un, le porter à sa connaissance, le lui apprendre.
Donner à quelqu’un des informations, des renseignements au sujet de quelque chose ; renseigner. Synonymes : renseigner, annoncer, apprendre, aviser, faire part, faire savoir, notifier, documenter.

Former : Éduquer quelqu’un, lui inculquer les principes, les habitudes, les connaissances qui développent ses aptitudes, son goût, etc. : Les voyages forment la jeunesse. Former des stagiaires à la gestion. Synonymes : instruire, enseigner, éduquer, élever, discipliner.

Sources : larousse.fr et synonymes.com

QUE DIT LA LOI ?

Les articles L. 4121 et L. 4122 du Code du travail définissent les principes généraux de prévention. Informer et former le salarié est un devoir pour l’employeur. Respecter les instructions de prévention, en fonction de sa formation et de ses possibilités, fait partie des devoirs des salariés.

Obligations de l’employeur (article L. 4121 – 1 à 5 du Code du travail)

L. 4121 – 1 : L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent :
1° Des actions de prévention des risques professionnels ;
2° Des actions d’information et de formation ;
3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.
L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

Obligations des travailleurs (article L. 4122 – 1 et 2 du Code du travail)

L. 4122 – 1 : Conformément aux instructions qui lui sont données par l’employeur, dans les conditions prévues au règlement intérieur pour les entreprises tenues d’en élaborer un, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail.
Les instructions de l’employeur précisent, en particulier lorsque la nature des risques le justifie, les conditions d’utilisation des équipements de travail, des moyens de protection, des substances et préparations dangereuses. Elles sont adaptées à la nature des tâches à accomplir.
Les dispositions du premier alinéa sont sans incidence sur le principe de la responsabilité de l’employeur.
L 4122 – 2 : Les mesures prises en matière de santé et de sécurité au travail ne doivent entraîner aucune charge financière pour les travailleurs.

(Publié dans le N°40 : Santé au travail: informer, c'est dialoguer !) le 18/10/2017