Alexis Lesueur : « Santé, Forme et Bien-être en Entreprise : bien plus que du Sport ! »

interview

“La pratique d’une activité physique régulière sur les lieux de travail est reconnue comme étant utile dans la prévention des troubles musculosquelettiques, des tensions psycho-sociales, voire des accidents du travail”

Pratiquer une activité physique quotidienne est une priorité majeure de santé publique, relayée par tous les médias et nombre de sommités médicales. Car, notre ennemi n°1 est la sédentarité. Alexis Lesueur est calme : comme un sportif de haut niveau. Il écoute, avant de parler : comme un animateur d’équipe. Son sujet de prédilection : la pratique régulière d’activités physiques et sportives en entreprise. C’est-à-dire l’introduction d’une politique sportive et de programmes d’APS (Activités physiques et sportives) dans la vie de l’entreprise, durant le travail ou en dehors, selon les contraintes et les souhaits des salariés. Son expérience montre que cela est possible. Alexis Lesueur est secrétaire général de la Ligue des Hauts de France de la Fédération Française du Sport d’Entreprise.

E&S: Quelle est l’origine de la Fédération Française du Sport d’Entreprise ?

Alexis Lesueur : En 1952, à l’origine, il s’agit de l’Union Nationale des Clubs Corporatifs. En 1986, l’Organisation Mondiale de la Santé publie la charte d’Ottawa relative à la promotion de la santé par la pratique régulière d’une activité physique et sportive au profit de la santé des individus. En 2003, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et le Ministère des Sports nous ont incités à nous constituer en fédération pour promouvoir et développer le Sport en entreprise d’une manière plus globale et pour le plus grand nombre. Le « Sport d’Entreprise » et notre Fédération ont ainsi évolué pour mieux prendre en compte l’ensemble des salariés (pas seulement les sportifs) et pour intégrer les problématiques de Santé, Forme et Bien-être en entreprise.

E&S: Vous parlez de bonnes pratiques physiques et sportives dans le cadre « Entreprise ». De quoi s’agit-il ?

Alexis Lesueur : L’Education Physique et Sportive (EPS) existe en milieu scolaire et fait partie du programme éducatif. Ces bonnes pratiques (un esprit sain dans un corps sain) devraient être maintenues en France dans le milieu du travail et faire partie de l’emploi du temps des dirigeants et des salariés, comme c’est le cas dans les pays asiatiques, au Canada ou même dans d’autres pays anglophones. Le Code du travail définit des obligations générales relatives à la protection de la santé et de la sécurité des salariés. Aujourd’hui, la pratique d’une activité physique et sportive régulière sur les lieux de travail est reconnue comme étant utile dans la prévention des troubles musculo-squelettiques, des tensions psycho-sociales, voire des accidents du travail. Je ne parle pas de sport intensif, ni de compétition. Je parle de pratiques raisonnées et régulières d’exercices physiques, de type échauffement, concourant au bien-être physique et mental. Des actions sont menées par les collectivités territoriales en prévention primaire. Par exemple au Port Fluvial de Lille, avec le soutien de la CCI et de la Métropole Européenne de Lille, la localisation des parkings entraîne 15 minutes de marche. En prévention secondaire ou tertiaire, faciliter la pratique physique et sportive en entreprise concourt au maintien dans l’emploi d’une personne atteinte d’une maladie grave ou d’un handicap. Les exemples sont multiples. Chaque cas est un cas particulier. Par exemple, pour le dirigeant de TPE ou de PME, la pratique régulière d’une activité physique et sportive est salvatrice devant la charge de stress et de travail. C’est un véritable sas de décompression.

E&S: Quels en sont les résultats attendus ?

Alexis Lesueur : Le mieux-être et la performance sont compatibles. Les politiques publiques confirment qu’une activité physique et sportive régulière concourt à une réduction du surpoids, du risque de diabète, du risque cardiovasculaire, de la morbidité respiratoire, etc. De nombreuses études ont été menées en entreprises. Le rôle est bénéfique en matière de présentéisme et de bien-être, et donc de performance pour l’entreprise. Selon l’étude Princewaterhouse & Coopers (2008), de bonnes pratiques physiques et sportives font diminuer le taux d’accidents du travail et d’absentéisme de 30 à 40 %. Selon l’étude Goodwill Management (2016), une entreprise qui investit un euro par an par salarié dans le sport d’entreprise obtient un retour sur investissement compris entre 3 et 12 euros.

E&S: Est-ce faisable dans une TPE ou une PME ?

Alexis Lesueur : Selon l’étude Décathlon Pro (2015), 84 % des salariés interrogés aimeraient que leur entreprise prenne en charge l’organisation d’Activités Physiques et Sportives. Tout ceci entre dans la volonté globale de l’entreprise (qu’elle soit petite, moyenne ou grande) de développer une stratégie de développement personnel, de santé, de forme et de Bien-être auprès de ses salariés. Le concept de Responsabilité Sociétale et Environnemental (RSE) de l’Entreprise repose sur des résultats de plus en plus concrets. Sous l’égide de l’ANACT, la semaine annuelle pour l’amélioration de la qualité de vie au travail a de plus en plus de succès. Les résultats sont là.

E&S: Qu’apporte la FFSE ?

Alexis Lesueur : La FFSE apporte une légitimité institutionnelle qui permet d’observer et de valoriser ce qui fonctionne bien sur le terrain de l’entreprise. Les échanges locaux permettent de développer des dynamiques territoriales, qui rendent accessible des partenariats. Par exemple, des équipements sportifs peuvent être mis à disposition d’entreprises, à des horaires où ils sont libres d’occupation, sans nécessiter d’investissements pour les entreprises utilisatrices. L’expérience montre également que pour qu’une action perdure, il est préférable qu’elle soit construite entre plusieurs entreprises, sur un territoire donné. La FFSE apporte expertise et ingénierie de projet. Elle est à même de mobiliser un réseau de partenaires permettant d’aborder plus de 50 disciplines sportives. Tout est possible.

E&S: Quelles sont vos réalisations en Hauts de France ?

Alexis Lesueur : Nous mettons en place des conventions de coopérations entre entreprises d’une même zone d’activité et collectivités territoriales. Les petites entreprises peuvent ainsi bénéficier d’équipements dont elles ne pourraient jamais disposer. Par exemple, c’est le cas au Parc Eurasanté où nous avons localisé notre département dédié au « Sport-Santé » en entreprise. Nous concentrons nos efforts sur l’information et la sensibilisation des acteurs de la vie économique et sociale. Outre des manifestations valorisant le Sport d’entreprise, nous formons et accompagnons des personnes ressources au sein des entreprises pour développer de véritables politiques sportives au profit de la Santé, de la Forme et du Bien-être des salariés et des dirigeants d’entreprises. Nous organisons par ailleurs des sessions de sensibilisation au « Sport Santé Entreprise » et intervenons en conférence sur le sujet dans les différents « Think Thank » dédiés à la santé au travail.

E&S: Quelle est votre partenariat emblématique ?

Alexis Lesueur : La FFSE est tout d’abord un partenaire incontournable de la lutte contre la sédentarité de part son rayonnement sur l’ensemble des territoires français et outre mer. La sédentarité est devenue le fléau numéro 1 de notre mode de vie, dans la société civile comme dans la vie de l’entreprise. Avec le monde du travail, nous pouvons toucher 28,8 millions d’individus, soit les 43,3 % de la population française, considérée comme « active ». La FFSE est donc un partenaire privilégié pour nombre d’intervenants, à commencer par les Services de Santé au Travail, les Clubs d’Entreprises, les réseaux RSE, etc. Sa volonté est d’accompagner, en apportant son expertise et ses propres réseaux. Dans le domaine de l’insertion sociale et professionnelle, la FFSE est notamment partenaire du Conseil National des Missions Locales, car au commencement de tout, la pratique d’une activité physique et sportive concourt à la reconstruction de soi, et de l’estime de soi…

E&S: Quel conseil donneriez-vous à un employeur, notamment en TPE ou PME ?

Alexis Lesueur : Lever la tête et oser ! Prendre conscience et prendre contact avec la FFSE. Associer les salariés, réfléchir avec son service de santé au travail, pour intégrer un réseau local d’entreprises affiliées à la FFSE. S’ouvrir à l’extérieur et découvrir des horizons nouveaux. Par exemple, l’activité physique et sportive en entreprise établit des passerelles vers les seniors, les personnes en situation de handicap, etc. Tout ceci apporte des valeurs et des énergies positives à l’entreprise.

La Fédération Française du Sport d’Entreprise
Fédération multisports affiliée au Comité National Olympique et Sportif Français, la FFSE est agréée par le Ministère chargé de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Elle représente une quarantaine de disciplines sportives. Son objectif est de développer les pratiques régulières d’activités physiques ou sportives ou adaptées, dans le cadre comme autour de l’entreprise, au bénéfice de la santé, de la forme et du bienêtre et de l’intégration de tous les salariés, ainsi qu’au service de l’efficacité et de la performance collective des entreprises. Ses activités s’organisent selon 4 axes via une licence multisports :
• Accompagner et conseiller les entreprises dans la construction de leurs politiques sportives et promouvoir le développement d’APS (Activités physiques et sportives) à destination de l’ensemble des publics de l’entreprise.
• Accompagner et former les personnes ressources des entreprises susceptibles de créer une dynamique « Sport-Santé » au sein même de l’entreprise. • Développer l’accès au « Sport pour tous » en proposant des programmes et des pratiques de type « Loisir » accessibles à tous.
• Organiser des compétitions et rencontres sportives compétitives inter ou intra entreprises.
Pour Didier Besseyre, président des Fédérations française, européenne et mondiale du sport d’entreprise : « Le bien-être de tous et la performance sont deux arguments qui parlent aux salariés et aux responsables d’entreprises. Le sport d’entreprise est bien plus que du sport ! ».
Aujourd’hui, la FFSE représente 2 000 entreprises adhérentes et plus de 40 000 licenciés.

BIOGRAPHIE express

Alexis Lesueur: Dirigeant fondateur, depuis 2011, de DREAM EVENTS SPORTS (Agence Conseil en Stratégies Evènementielles & Marketing Sportif) Alexis Lesueur associe enthousiasme et vie professionnelle. Pratiquant de nombreux sports d’équipes ou individuels, Alexis Lesueur est porteur d’une conviction : la pratique d’une activité physique et sportive est compatible avec la vie de l’entreprise. Après un baccalauréat série « Économique et Social », il poursuit des études de Communication et d’Actions Publicitaires à Paris. Son parcours professionnel lui confère une solide expérience du monde de l’entreprise et de la communication stratégique et opérationnelle :

• 1989-1990 : Chef de publicité junior (opérations promotionnelles)
• 1990-1991 : Sous-officier Instructeur 43 ° régiment d’infanterie de Lille
• 1992-1998 : Chef de publicité Grands Compte (stratégie), Edition et Régie Publicitaire Médias
• 1999-2002 : Chargé d’études en Markéting et Stratégie (Qualitatif et quantitatif).
• 2002-2006 : Responsable des ventes Menuiserie et Travaux de bâtiment
• 2006-2011 : Dirigeant Fondateur d’une société de courtage en travaux et d’une entreprise générale de bâtiment.

Alexis Lesueur a donc toujours été de l’avant. Ses connaissances de l’entreprise et du monde du sport, son expérience de la communication et du management, sa passion pour le dialogue sont au service aujourd’hui de la Ligue FFSE – Hauts de France.

(Publié dans le N°36 : La santé au travail a 15 ans !) le 10/10/2016

esp-header

Consulter la plaquette de la FFSE

Télécharger